GRAN PREMIO HISTORICO DO PORTO BOAVISTA : Compte rendu et résultats

 Bandeau

COMPTE RENDU

GRAN PREMIO HISTORICO DO PORTO BOAVISTA

Textes : Régis Prévost

Photos :  Gallery 1 : photoclassicracing.com – Galleries 2 & 3 : Régis Prévost

 

Malgré les forfaits de ces derniers jours (Michel Renavand, Vincent Missistrano, Laurent Fort, Thibaut Richard, Sébastien Cantounat) et de dernière minute (Patrick Morrissey, Pierre Henry Mahul) nous sommes, grâce à l’apport de pilotes britanniques et portugais 45 à participer aux 2 séances d’essais libres séparées entre classe A+C et B.

A noter l’apparition pour la première fois de la saison de l’Aussillonnais Paul Alquier et sa Royale RP 16, du retour du bordelais Alain Vignes (Van Diemen RF 77) et du marseillais Marc André Schyrr (Crossle 32 F).

Comme à Pau la famille Rechède est au grand complet, le Père, la Mère, le Tonton et les deux fils sur leurs habituelles Lola T 540 E.

8 pilotes portugais, enfin réellement 7 car Joao Paolo Campos Costa, le Champion (classe A) sortant, prendra le volant de ces 2 autos (Lola Mk 5 Formule Junior de 1962 et Merlyn Mk 24 Formule Ford de 1973) sont engagés dont Carlos Diniz Ferreira dos Santos déjà vu à Dijon en début de saison et du sympathique Alberto Velez Grilo nouveau membre du Challenge Formula Ford Historic France.

Chris Lillingstone-Price – Merlyn Mk 11

Coté britannique on assiste au retour du redoutable Neil Fowler, de David Wild (Lola T 200) et de Chris Lillingstone-Price (Merlyn Mk 11) vus à Pau et Dijon il y a quelques années, d’Alan Fairbrother et de Roy McGregor  (Spa 2012) et à la venue de Stuart Dix sur une Cooper Chinook, Formule Ford canadienne ressemblant étrangement à la Lotus 59.

Merlyn Mk 20 - Alan Fairbrother

Merlyn Mk 20 – Alan Fairbrother

Nos trois habituels pilotes suisses (Pierre Alain Lombardi, Alain Girardet et Béatrice Cibien) affirmeront l’identité de plus en plus internationale du Challenge Formula Ford Historic France.

Essais libres :

La première séance est réservée aux voitures les plus anciennes (classes A et C) et le meilleur temps est déjà pour le britannique Neil Fowler (Lola T 200) devant une autre T 200 celle du suisse Alain Girardet.

La deuxième pour les classes B comportera néanmoins 4 classes A, la McNamara de Régis Prévost et la Hawke DL 11 de Joäo Matos qui n’avaient fait qu’un demi tour dans la première séance suite à des problèmes d’allumage, de John Doe (Nike Mk 10) qui courre sur les deux plateaux et du portugais Joäo Ralha qui partage une Elden PRH 8 avec Julio Parente.

Les meilleurs temps étant encore pour 3 Lola, des T 540 E cette fois-ci, avec dans l’ordre Arno Rechède, Pierre Alain Lombardi et Olivier Rechède.

Essais qualificatifs : Une affaire de Lola

Là encore, la première séance est réservée aux voitures les plus anciennes (classes A et C) et c’est de nouveau Niel Fowler qui réalise le meilleur temps en 2’16’’647 devant Alain Girardet et Joao Paolo Campos Costa sur sa Lola Mk 5 doublement avantagé par sa connaissance du circuit et la puissance de son moteur de Formule Junior conjuguée avec l’utilisation de pneus Avon ACB 9 identiques à ceux de la Formula Ford Historic à la place des habituels Dunlop CR 65.

IMGP0604

Lola T 200 de Neil Fowler et Alain Girardet

La deuxième pour les classes B verra de nouveaux les 3 Lola T 540 aux avants postes avec le meilleurs temps absolu pour Arnaud Rechède en 2’16’’556.

Les temps de deux séances seront confondus pour former les grilles des deux premières courses.

Les trois premières lignes de la grille de la première course seront donc entièrement mobilisées par des Lola avec, dans l’ordre : une T 540 (Arnaud Rechède), deux T 200 (Neil Fowler et Alain Girardet), une T 540 (Pierre Alain Girardet), une Mk 5 (Joao Paolo Campos Costa) et une T 540 (Olivier Rechède).

Essais qualificatifs qui seront fatals à Régis Prévost porte moyeu arrière gauche cassé et sortie de piste et au palois Jean Jacques Cantounat, moteur cassé. Le dernier qualifié pour la première course étant le portugais Joäo Matos sur la Hawke DL 11.

1ère course de qualification : Toujours tout Lola

_JM20049

21 partants : Mais Laurent Courrègelongue ne prend pas le départ suite à un problème moteur.

_JM18199

Neil Fowler – Lola T 200

Le britannique Neil Fowler s’empare immédiatement du commandement et ne le lâchera plus jusqu’à l’arrivée.

Belles passes d’armes entre Pierre Alain Lombardi et Alain Girardet dès le deuxième tour tandis que Michel Ghio (Van Diemen RF 81) part à la faute, tape les rails et abandonne.

Joao Paolo Campos Costa qui avait perdu 2 places au départ gagne une place au détriment de Xavier Michel qui a tutoyé les rails. Au sixième tour il est dans les roues d’Olivier Rechède et finira par le passer deux tours plus tard à l’entrée de la chicane des stands. Yannick Verhille est remonté de la 10ème à la 7ème place. François Bugat alors 9ème tape le rail dans l’avenida do Parque et abandonne. Chris Lillingstone-Price passe Yves Leroy pour le gain de la 11ème place.

David Wild est revenu dans le sillage de Xavier Michel mais sans pouvoir le doubler et gardera sa 9ème place jusqu’à l’arrivée.

_PP10966

Arno Rechède et sa Lola T 540 E dans leurs oeuvres

Derrière Arno Rechède, et après moultes tentatives Pierre Alain Lombardi s’empare de la 3ème marche du podium, dans l’avant dernier tour, au détriment d’Alain Girardet.

_PPodium CQ1

Neil Fowler entouré d’Arno Rechède et de Pierre Alain Lombardi

2ème course de qualification :

Les 21 derniers temps des essais qualificatifs plus Joao Campos Costa sur sa seconde voiture (Merlyn Mk 24) et John Doe qui coure sur les 2 plateaux avec sa Nike suite à la non présentation de son Alexis et qui occuperont la 1ère ligne de la grille de départ de cette seconde course de la journée.

_JM20125

Les 20 meilleurs temps au tour réalisés sur les 2 courses détermineront la grille de départ de la Super Finale du dimanche

Le poleman Joao Paolo Campos Costa s’empare immédiatement du commandement et ne le lâchera plus jusqu’à l’arrivée.

_JM18561

Daniel “Papy” Béguinot – Crossle 30 F

Dès ce 1er tour Daniel Béguinot (Crossle 30F) tape le rail à la sortie du gauche de Vilarinha et est percuté par Marc André Schyrr (Crossle 32 F) sur lequel viennent s’encastrer son compagnon d’écurie Michel Plaisant et Xavier Rascagnères (Royale RP 3 A). La piste étant totalement obstruée, la course est interrompue au drapeau rouge et seul Michel Plaisant pourra en reprendre le départ.

_JM18576

Marc André Schyrr – Crossle 32 F

 

Nouveau départ et nouvel ‘‘hole shut’’ pour Joao Paolo Campos Costa tandis que Jean Pierre Peter (Van Diemen RF 76) par en tête à queue au rond point du Village VIP et que Thierry Gallo (Merlyn Mk 20 A) en profite pour doubler Michel Guegan (Van Diemen RF 79).

Au 3ème tour Joseph Seignalet (Royale RP 21) tente en vain de passer Béatrice Cibien (Van Diemen RF 80) et se fait doubler par Alain Vignes (Van Diemen RF 77) auteur d’un mauvais départ. Joseph Seignalet repasse Alain Vignes au tour suivant alors que John Doe qui venait d’écoper d’un drive through pour avoir coupé la chicane, rentre au ralenti à cause de sa tringlerie de boîte.

Joseph Seignalet parvient enfin à passer Béatrice Cibien qui est également attaquée par Alain Vignes.

_PPodium CQ2

Joao Paolo Campos Costa (1er), Thierry Gallo et Alain Vignes

A la fin du 5ème tour Thierry Gallo est maintenant second.

Joseph Seignalet (3ème) est au ralenti dans le 7ème tour et se fait passer par Béatrice Cibien et Alain Vignes qui en  profite pour doubler la suissesse au rond point du village VIP.

Jean Pierre Peter après son tête à queue est remonté à la 6ème place.

La course s’achève au 9ème tour sur le tiercé suivant : Joao Paolo Campos Costa, Thierry Gallo et Alain Vignes.

_PP10144

Thierry Gallo – Merlyn Mk 20 A

 

 

 

 

 

 

 

 

Super Finale

Les 20 meilleurs temps au tour réalisés sur les 2 courses du samedi déterminant la grille de départ de cette Super Finale nous retrouvons en pole le suisse Pierre Alain Lombardi aux cotés du britannique Neil Fowler, suivent l’autre pilote suisse Alain Girardet, Arno Rechède, Joao Paolo Campos Costa qui retrouve sa Lola de Formule Junior et Olivier Rechède. Yves Leroy et Joseph Seignalet fermant la marche. Jean Pierre Peter qui occupait l’antépénultième position sur la grille ne s’étant pas inquiété de sa qualification pour cette super finale ne sera pas au départ.

 

Depart Super Finale

Comme pour la course de qualification, Neil Fowler s’échappe d’entrée tandis qu’Alain Girardet dépasse Pierre Alain Lombardi dès la deuxième chicane.

Au 2ème tour c’est au tour d’Arno Rechède de passer Pierre Alain Lombardi mais il tape le rail à la sortie du virage du Rond Point du Village VIP et abandonne tandis que son frère Olivier se fait doubler par Joao Paolo Campos Costa.

_JM20657

Le suisse Pierre Alain Lombardi – Lola T 540 E

Jean Jacques Deverly (Van Diemen RF 80) est 6ème et harcèle Olivier Rechède mais bien que légèrement plus rapide il ne parviendra pas à le dépasser. Ils finiront dans cet ordre.

_JM10414

Jean Jacques Deverly – Van Diemen RF 80 devant la Lola Mk 5 de JP. Campos Costa

Au 8ème tour François Bugat alors 12ème tape fort le rail et obstrue la piste.

La course est alors stoppée au drapeau rouge et le classement retenu sera celui du 7ème tour.

Neil Fowler encadré par Alain Girardet et Pierre Alain Lombardi

Victoire pour Neil Fowler devant Alain Girardet et Pierre Alain Lombardi.

_PP24662

Carlos Diniz Ferreira dos Santos – Royale RP 16

Niel Fowler, ni son compagnon d’écurie David Wild (7ème scratch) n’étant pas membre du Challenge Formula Ford Historic France le podium de la classe A Challenge sera le suivant : Alain Girardet, Thierry Gallo et Carlos Diniz Ferreira dos Santos déjà vu brièvement à Dijon en avril.

Finale  de consolation :

Laurent Courrègelongue a changé le joint de culasse de son moteur et est autorisé par le Collège des Commissaires Sportifs à partir en dernière ligne.

La première ligne sera occupée par Joao Paolo Campos Costa et Michel Ghio dont l’Ecurie Esprit Compétition a réparé sa voiture suite à sa touchette lors de la 1ère course de qualification mais qui avait eu la possibilité en début de course de réaliser un temps lui permettant de figurer à cette place en 1ère ligne.

John Doe se montrant très pressant dès le départ derrière Béatrice Cibien et à la sortie de la 2ème chicane, lors du 2ème tour va laisser son capot avant sur la boîte de vitesse de Béatrice et perdre 4 places.

Arrêt de Joäo Matos (Hawke DL 11) et de Stuart Dix (Cooper Chinook) dans le même tour.

Au 3ème tour Michel Guégan passe Béatrice Cibien, Laurent Courrègelongue est déjà remonté à la 3ème place à 12’’ du leader.

_JM18658

Michel Ghio – Van Diemen RF 80 devant Olivier Rechède et Joseph Seignalet

Michel Ghio déchainé talonne le leader  (5/10ème) et Courrègelongue n’est plus qu’à 7’’.

Au 6ème tour John Doe est remonté à la 6ème place en doublant dans le même tour Jean Martin Dubourdieu (Van Diemen RF 81) et le britannique Alan Fairbrother (Merlyn Mk 20).

Michel Ghio met la pression sur Joao Paolo Campos Costa et tente maints dépassements mais sans succès.

_JM29254

Alberto Velez-Grilo – Merlyn Mk 11/17

Gros accrochage dans le 8ème tour entre le portugais Alberto Velez Grilo sur sa Merlyn Mk 17 restaurée à neuf et Laurent Courrègelongue qui lui prenait un tour. Le choc est très violent pour Alberto dont la monoplace a décollé sur celle de Laurent et tape le rail des deux côtés de la piste qui est totalement obstruée.

Laurent Courrègelongue

Laurent Courrègelongue – Van Diemen RF 80

Un nouveau drapeau rouge est bien entendu présenté et le résultat de la course sera le classement à la fin du 7ème tour, soit Joao Paolo Campos Costa, Michel Ghio et Laurent Courrègelongue, Michel Guégan prenant une belle 4ème place.

_PPodiumCT

Un circuit délicat de 4,8 km tracé dans les rues de la ville de Porto où comme à Pau toute faute se paie cash. Mais un accueil et une réception hors normes de la part des organisateurs et du Maire de Porto. Avec cerise sur le gâteau, un chauffeur privé pour nous emmener de l’hôtel Sheraton où nous étions invités aux portes du circuit. Du jamais vu à notre niveau et malheureusement certainement pas prêt de se reproduire, surtout en France.

Prochaine épreuve les 5, 6 et 7 juillet sur le difficile circuit de Charade mais avec plein de surprises pour les pilotes présents.

 

 

Les RÉSULTATS

Logo Yacco

 Logo Roulnet

Pour les pilotes ainsi que les amateurs de statistiques détaillées, les Résultats du meeting sont disponibles en cliquant ICI !

 

Pas de commentaire à "GRAN PREMIO HISTORICO DO PORTO BOAVISTA : Compte rendu et résultats"


    Quelque chose à dire?

    balises html acceptées