Grand prix Historique de Charade : Compte Rendu

7ème GRAND PRIX HISTORIQUE DE CHARADE : LOMBARDI ROI D’AUVERGNE

Un temps annulé faute d’homologation du circuit, puis sauvé in-extremis par l’intervention du Président du Conseil Général du Puy-de-Dôme et surtout une formidable mobilisation de l’ensemble des acteurs du sport auto historique, le Grand Prix de Charade s’est finalement déroulé dans des conditions optimum. Une météo estivale a même salué l’évènement à sa manière, tout comme les quelques 6000 spectateurs recensés sur le week-end, pour lesquels Charade se doit plus que jamais de vivre…

Qualifs : un sacré petit suisse…

Samedi matin, le Challenge Formula Ford Historic a le privilège d’ouvrir les hostilités de ce 7ème Grand Prix historique, au cours d’une séance d’essais qualificatifs dominée de bout en bout par Pierre-Alain Lombardi (Lola T540). Sur ce circuit, où ses 12 précédentes courses se sont soldées par autant de victoires (!), le pilote de Leysin relègue son plus proche poursuivant, Xavier Michel (Van Diemen RF81) à une seconde et demi et Alain Girardet (Van Diemen RF77) à deux secondes pleines. Un gouffre !

« J’adore ce circuit qui demande énormément de cœur. Ca monte, ça descend, et le fait de rouler entre les murs est toujours un plaisir pour moi», livre l’auteur de la Pole comme explication à sa suprématie.

Jean-Martin Dubourdieu (Van Diemen RF81) signe le 4ème chrono, devant Olivier Rechède (Lola T540), contrarié dans ses essais par le bris d’un arbre de roue.
En classe A, une féroce bataille s’engage déjà entre Thierry Gallo (Merlyn MK20A) et Régis Prévost (Mc Namara MK3F), seulement séparés d’un petit dixième de seconde. Suivent Raoul Scultore (Nike MK10), Jean-Jacques Cantounat (Royale RP16) et le nouveau venu, Hervé Boulant (Vaney FF71 ex Verzaux), victime d’une sortie de piste.
Au terme de cette séance, longuement interrompue par la présence de trainées d’huile ainsi que la sortie de piste de Michel Renavand (Van Diemen RF 81), 21 pilotes figurent sur un classement dont le fidèle Jean Mercier ferme la marche au volant de sa Grac MT6 de Formule France. Lâché par moteur dès les essais libres, Gérard Delprat (Lola T540) n’a malheureusement pas la chance d’y figurer.

Course 1 : Et de 14 pour Lombardi !

En l’absence de Michel Renavand, voiture réparée mais poignet foulé suite au choc avec le mur dans Thèdes, 20 monoplaces s’élancent dans la course du samedi, que Pierre-Alain Lombardi prend immédiatement à son compte. Parti le couteau entre les dents, il parvient dès le premier tour à prendre deux secondes d’avance sur ses poursuivants, dans l’ordre, Xavier Michel, Alain Girardet, Jean-Martin Dubourdieu et un Didier Mantz (Royale RP21) des grands jours.

Derrière un Lombardi déjà hors de portée de la concurrence, le premier coup de théâtre se produit au troisième tour avec un accrochage entre Alain Girardet et Xavier Michel. Si la course du bouillant Suisse s’arrête là, Van Diemen out, son compagnon d’infortune parvient néanmoins à conserver sa deuxième place, mais plus pour longtemps. Deux boucles plus tard, Olivier Rechède s’en empare définitivement. Dès lors, la seconde moitié de course va essentiellement être animée par la lutte entre Xavier Michel et Didier Mantz pour la troisième place. Bon cinquième, Joseph Seignalet perd le bénéfice de sa très belle prestation en s’arrêtant à l’amorce du dernier tour, alors que Béatrice Cibien, guère plus chanceuse, laisse échapper une huitième place par la faute d’un tête à queue commis à l’approche de l’arrivée.
Côté classe A, Régis Prévost prend les opérations en mains, mais doit abandonner le commandement à Thierry Gallo au bout de trois tours, ce dernier prenant alors définitivement ses distances. Le pilote-organisateur du Challenge assume son rôle de dauphin jusqu’à l’arrivée en se préservant une poignée de secondes d’avance sur le duo Raoul Scultore, Jean-Jacques Cantounat.

Course 2 : Olivier Rechède résigné

Dimanche, sous un ciel toujours aussi clément, 19 monoplaces prennent position sur la grille de départ. Dès le feu vert, Pierre-Alain Lombardi remet le scénario de la veille d’actualité. Olivier Rechède a beau tenter de suivre son rythme, dès le troisième tour son retard atteint déjà les trois secondes. Dès lors, l’écart demeure figé jusqu’à l’arrivée… et le 14ème succès du Suisse dans son fief auvergnat ! La course sera heureusement plus animée dans le sillage des deux Lola…

Dès les premiers tours, alors que Laurent Courregelongue (Van Diemen RF80) est déjà arrêté, suite à la rupture de son câble d’accélérateur, Didier Mantz et Xavier Michel reprennent leur duel là où ils l’avaient stoppé, à l’arrivée de la course 1. Mais dès la mi-course, Alain Girardet, pourtant parti bon dernier sur la Van Diemen empruntée à Bernard Guevin, est sur leurs talons et va finir par prendre l’ascendant sur l’un et l’autre pour aller rejoindre Lombardi et Rechède sur le podium. Didier Mantz, décidément très inspiré ce week-end, et Xavier Michel terminent à la suite, précédant Thierry Gallo.

Comme la veille, le Marseillais décroche une nette victoire en classe A, d’autant plus aisément que son challenger attitré, Régis Prévost, sous la pression conjuguée de Bernard Richard et Raoul Scultore, s’offre un visite impromptue d’un bac vers la mi-course. Raoul Scultore et Jean-Jacques Cantounat en profitent ainsi pour encadrer le vainqueur sur le podium.

Pour le gardois Bernard Richard (Van Diemen RF78), de plus en plus compétitif depuis son arrivée dans le challenge, le week-end s’achève sur une nouvelle place dans le top 10, et pour la pauvre Béatrice Cibien par une nouvelle « figure » rédhibitoire.

Et maintenant, le bouquet final à Lédenon !

Emmenés par Olivier Rechède et Thierry Gallo, les leaders respectifs des classes B et A, les pilotes du Challenge Formula Ford Historic se retrouveront le week-end des 15/16 octobre sur le toujours aussi sélectif circuit de Lédenon.

Pour les amateurs de résultats détaillés…Cliquez ICI !

Pas de commentaire à "Grand prix Historique de Charade : Compte Rendu "


    Quelque chose à dire?

    balises html acceptées