HISTORACING FESTIVAL DE LEDENON : Compte rendu et Résultats

Textes : Jacques FURET  –  Photos : Photo Classic Racing (Cliquez sur ce lien pour ouvrir le catalogue photos)

Le COMPTE RENDU :

HistoRacing Festival de Lédenon : le bouquet final

 

 A l’heure du baisser du rideau, le challenge 2012 s’achève dans le cadre de l’Historacing Festival de Lédenon. Une manifestation en plein essor qui a choisi cette année de mettre à l’honneur la F1. Cette discipline reine, dont tant de champions ont effectué leurs premières armes derrière le volant d’une Formule Ford. Les pilotes du Challenge peuvent en tirer une certaine fierté…

A noter d’abord quelques changements de monture pour cette finale gardoise : Alain Girardet, assuré du titre 2012, a laissé son habituelle Van Diemen RF 79 à Line Piguet pour étrenner sa Lola T 200 de 1970, achetée au pilote britannique de F1 Ian Ashley, avec laquelle il compte concourir pour le Championnat A en 2013. La Van Diemen RF 77 de Line revenant à un nouveau venu en Formula Ford Historic mais que l’on a vu pendant de nombreuses années au volant de Lotus (Seven, Elan, Eleven…) Yannick Verhille.

Yannick Verhille – Michel Plaisant

Raoul Scultore a, quant à lui, ressorti sa Nike Mk10 de la saison dernière, son habituelle Alexis ayant connu quelques ennuis lors de la Coupe des Nations qui s’est déroulée le week-end précédent sur le circuit de Dijon-Prenois dans le cadre des Trophées Historiques de Bourgogne.

 

Qualifs : à Lombardi le dernier mot

Des 29 monoplaces réunies dans le Gard, 28 prennent part aux essais qualifs, un souci d’alimentation laissant la Nike Mk10 de Raoul Scultore clouée aux stands. De retour parmi ses camarades de la Formula Ford Historic, Pierre-Alain Lombardi a tôt fait de se mettre en action. Dès la septième minute de la séance, sa Lola T540, qui porte les stigmates d’un accrochage en essais privés, est pointée en haut de la hiérarchie devant la Van Diemen RF81 de Xavier Michel, dont l’équipe (Sirius de Pascal Bueno) joue à domicile. Lequel réplique aussitôt en s’accaparant le meilleur chrono, avant qu’Alain Girardet ne lui succède sur la première ligne du classement à mi-séance. Il faut dire que le champion 2012 ne manque pas d’entrainement, puisqu’il vient de terminer sur le podium d’une course du Trophée Kent quelques minutes plus tôt ! Quant à la Lola T202 qu’il étrenne pour le week-end, – Jody Scheckter en pilotait une semblable en 1971 –  elle ne semble guère affecter son niveau de performances !

Pour autant, Xavier Michel n’a pas abdiqué et améliore à son tour à deux reprises le chrono de référence, imité à l’attaque des cinq dernières minutes par un Pierre-Alain Lombardi bien décidé à retrouver son statut de valeur-étalon de la discipline. D’autant que lui aussi roule d’une certaine manière à domicile en bénéficiant des bons soins de Jean-Pierre Demarchi.

A plus de 120 km/h de moyenne, sa dernière « perf » ne sera plus battue, Xavier Michel et Alain Girardet lui emboitant logiquement le pas, alors que Thierry Gallo (Merlyn MK20A) arrache le quatrième temps dans l’ultime tour de la séance. Suivent Jean-Jacques Deverly (Van Diemen RF80), aperçu en tête-à-queue en début de séance, Didier Mantz (Royale RP21) et Line Piguet, qui s’offre une incursion hors de la piste dans ses derniers instants d’effort. Dans la classe A, dont le titre est déjà promis au Portugais Joao Paulo Campos Costa, Régis Prévost (McNamara FCA MK3) complète le tiercé de tête derrière Girardet et Gallo.

 

Course 1 : Lombardi donne la leçon

Thierry Gallo – Alain Girardet – Didier Mantz – L. Courrègelongue Jean Jacques Deverly – Régis Prévost – Line Piguet

Samedi après-midi, le sort de la course 1 sera vite réglé. Au rythme moyen d’une seconde au tour, Pierre-Alain Lombardi va distancer ses poursuivants de manière aussi régulière qu’implacable. A mi-course, l’écart est déjà creusé. A huit secondes du champion helvète, Xavier Michel, Alain Girardet et Thierry Gallo sont roues dans roues, en pleine bataille pour une deuxième place qui, au vu de la suprématie du leader, a pratiquement valeur de victoire. Suivent Didier Mantz, Jean-Jacques Deverly et Laurent Courregelongue (Van Diemen RF80), eux aussi à la lutte. Peu après, Thierry Gallo quitte la scène suite à une friction avec Xavier Michel alors que se multiplient les tête-à-queue sur une piste devenue de plus en plus piégeuse. Le même Xavier Michel en fait l’amère expérience dans son dixième tour, laissant ainsi un avantage définitif à Alain Girardet pour le gain de la fameuse place de dauphin. Le tiercé gagnant les placera dans cet ordre derrière l’intouchable Lombardi.

Jean Jacques Deverly

A bonne distance, Jean-Jacques Deverly coupe la ligne d’arrivée en quatrième position devant Laurent Courregelongue et le local de l’étape, Régis Prévost, qui a réussi à se défaire d’une Béatrice Cibien (Van Diemen RF80) particulièrement accrocheuse. Suivent Didier Mantz, relégué à la huitième place à la suite d’un tête-à-queue alors qu’il était idéalement parti pour finir au pied du podium, un Yves Le Roy (Dulon LD4) en grande forme, qui empoche la troisième place de la classe A, et Yannick Verhille (Van Diemen RF77).

Yves Leroy – Bernard Richard

Une excellente entrée en matière pour ce transfuge du Trophée Lotus, qui découvre la Formule Ford à bord de l’habituelle monoplace de Line Piguet. Cette dernière figure parmi les malchanceux du jour pour avoir perdu une roue en début de course, abandonnant ainsi le combat en cours de route, tout comme François Bugat (Royale RP24), neuvième à l’instant de jeter les armes.

Line Piguet devant Régis Prévost

 

Entracte : Remise des Prix – Déjà la dixième !

 La traditionnelle soirée de Remise des Prix du Challenge Formula Ford Historic France s’est déroulée dans le magnifique cadre du Moulin des Artistes sur les bords du Gardon.

La Remise des Prix, proprement dite, ayant eu lieu au cours du dîner devant une assemblée de 70 pilotes, mécaniciens et accompagnants.

A noter la présence d’un nouveau venu, le Niçois Jacques Randon, qui pilotera une Lotus 69 dans le Challenge 2013.

Tous les pilotes membres ont été récompensés (Soft Shell, Casquette et Tee-shirt «45ème anniversaire» à l’effigie du Challenge), les trois premiers de chaque classe, A Trophée Yacco (Joao Paolo Campos Costa – Jean Jacques Cantounat – Thierry Gallo et B Challenge GT 2i (Alain Girardet – Pierre Alain Lombardi – Laurent Courrègelongue recevant en outre des bons pour des pneus Avon.

Il y eu même d’organisé une «Roue de la Fortune» où le gros lot (une adhésion au Challenge 2013) fût remporté par Michel Renavant.

 

 Course 2 : Xavier Michel émerge de la tourmente

Alain Girardet – Xavier Michel – PA. Lombardi – Régis Prévost Laurent Courrègelongue – Béatrice Cibien

 Le dimanche, à l’heure du lancement de l’ultime confrontation de la saison, Alain Girardet et Xavier Michel profitent du mauvais départ de Pierre-Alain Lombardi pour lui voler la vedette au premier tour, il est même attaqué par Régis Prévost qui le passe à l’intérieur du virage du Pont. Mais dès le tour suivant, l’ordre de la veille est rétabli et notre brillant pilote suisse s’emploie immédiatement à creuser l’écart sur Xavier Michel et Alain Girardet, désormais pointés dans cet ordre. On semble donc s’acheminer vers un remake de la course 1, du moins jusqu’à la mi-course, moment que choisit le moteur de Pierre-Alain Lombardi pour rendre l’âme et répandre généreusement son huile sur la piste ! Alain Girardet qui tentait une attaque sur Xavier Michel en est quitte pour se retrouver dans le bac du triple gauche, Régis Prévost y va de son 360 mais peut reprendre la course en laissant un bon nombre de places dans l’opération.

Xavier Michel – Alain Girardet – Thierry Gallo

Après un brève entrée en piste du Safety Car, la course est donc relancée pour quatre ultimes tours et un Xavier Michel débarrassé de ses deux principaux rivaux. Le pilote de l’Eure décroche ainsi sa première victoire de l’année, alors que dans son sillage Béatrice Cibien, décidément très en verve, parvient à se défaire de Laurent Courregelongue dans le dernier tour. La meilleure performance féminine en Formula Ford Historic depuis une autre suissesse, Natacha Gashnang, qui avait terminée à la seconde place derrière son jeune cousin Sébastien Buemi (qui allait monter jusqu’en F1) déjà à Lédenon en 2003. Quant au malheureux Palois, Laurent Courregelongue, il laissera même échapper la troisième marche du podium sur le fil, au bénéfice de François Bugat. Suivent sous le drapeau à damier, Yannick Verhille, qui ne s’attendait surement pas à décrocher une cinquième place pour son week-end inaugural en Formule Ford, et Michel Renavand (Van Diemen RF81), qu’encadrent les Richard père (Bernard) et fils (Thibault) sur d’autres Van Diemen.

Bernard Richard – Philippe Jourdenaud

Une belle récompense pour les deux Gardois, qui n’avaient guère connu de réussite le samedi, tout comme leur voisin uzetien Gérard Delprat (Lola T540), qui entre également dans le « top ten ».

Autre local, Régis Prévost avait parfaitement entamé les débats en pointant à la cinquième place, juste avant de partir lui aussi à la faute sur l’huile du malheureux Lombardi et d’abandonner, à la relance du Safety, sur une nouvelle panne d’allumage. Son retrait, ajouté à celui d’Alain Girardet et au forfait de Thierry Gallo, livre ainsi un verdict inattendu en classe A avec une arrivée au finish qui voit Jean-Jacques Cantounat (Royale RP16) l’emporter pour un dixième de seconde devant Raoul Scultore, Pierre-Michel Fournier (Merlyn MK20) les rejoignant sur le podium.

Jean Jacques Cantounat dans ses oeuvres

 

Epilogue :

Yannick Verhille, enchanté par son week-end (ses performances au volant, la convivialité dans le paddock et son team d’adoption, Racing Car Mews by Didou Mantz, la sympathique soirée de Remise des Prix, ses résultats sur la piste…) est reparti avec la Van Diemen 77 avec laquelle il rejoindra le Challenge Formula Ford Historic France 2013.

 

 

Les RÉSULTATS

Pour les pilotes ainsi que les amateurs de statistiques détaillées, les Résultats du meeting sont disponibles en cliquant ICI !

1 commentaire à "HISTORACING FESTIVAL DE LEDENON : Compte rendu et Résultats"

  • comment-avatar
    Louise
    11 juin 2013 (23:12)
    Réponse

    Quelle chance d’y avoir assisté. Ce devait être mémorable


Quelque chose à dire?

balises html acceptées