Historic’Tour Grand Prix d’Albi : Compte rendu, photos et résultats

BAT-AFF-ALBI-2018-web

Textes de Jacques Furet – Photos de Guy Pawlak et Michel Nacquet

 

Le COMPTE RENDU 

 

François Belle au beau fixe

Pour son quatrième rendez-vous de la saison le Challenge Formula Ford Historic met le cap sur une destination inhabituelle en rejoignant Albi. Aux abords de la cité, le circuit du Séquestre, longtemps délaissé, y est en pleine renaissance depuis fin 2015. A l’invitation de l’Historic Tour, l’occasion est belle d’aller le vérifier sur place…

DEP__ALB_FFH_CC_7

La piste, tracée autour d’un aérodrome, développe 3,5 km et si les chicanes en ont gommé le caractère trop rapide, les gros freinages y sont la promesse de courses acharnées et de nombreuses opportunités de dépassement. Pour le reste, le décor, quelque peu vintage, semble parfaitement raccord avec l’époque des Formule Ford du Challenge et l’ambiance est, elle, très contemporaine. Tous les pilotes ayant eu le privilège d’accéder au majestueux podium se souviendront de leur montée des marches rythmée par un tonnerre de décibel !

IMG_1251

De plus, et ce n’est pas le moindre des détails, ce meeting fait office de 74èmeédition du Grand d’Albi. Une épreuve au palmarès de laquelle se bousculent les plus grands noms de l’histoire de la course automobile, des Tazio Nuvolari et Jean-Manuel Fangio aux Graham Hill et Jackie Stewart…

Enfin, nous avons bénéficié, de la part de tous (élus locaux et régionaux, officiels ou organisateurs), d’un accueil et d’un enthousiasme que nous n’avions plus l’habitude de retrouver sur la majorité des circuits français. Bref, de l’avis unanime des concurrents, les absents eurent tort de faire ce choix…

RP & Mme Le Maire d'Albi

Madame Stéphanie Guiraud Chaumeil, maire d’Albi était même très enthousiaste et nous assura de son inconditionnel appui pour la pérennité du Grand Prix d’Albi

 

Qualifs : François, Stéphane et les autres 

Avant même d’entamer les qualifs, les festivités démarrent dès le jeudi soir par une originale parade du circuit au pied de la cathédrale albigeoise. Une belle façon de venir à la rencontre du grand public par la route, que Stéphane Brunetti et François Belle vont saisir en mêlant leurs Formule Ford a un cortège, très admiré, d’une trentaine d’autos de l’Historic Tour.

GRP__ALB_FFH_CC_93

François Belle – Lola T540 E et Stéphane Brunetti – Merlyn Mk20 A

Cette mise en bouche effectuée, les choses sérieuses démarrent le samedi en fin de matinée. 25 mn pour convaincre, tel est le tarif habituel de la séance d’essais qualificatifs.

Des 21 pilotes en action, Gérard Delprat ayant cassé son moteur en essais privés, François Belle (Lola T540 E) se montre immédiatement le plus rapide. Fidèle à son habitude, le Drômois frappe fort dès les premières minutes en repoussant déjà à distance Stéphane Brunetti (Merlyn MK20 A), Laurent Majou-Rosinoer (Van Diemen RF81) et le reste des troupes. A mi-séance, ce tiercé est toujours d’actualité même si les écarts se resserrent. Un accrochage entre Bernard Richard (Van Diemen FA73) et Bernard Guevin (Nike MK10B) entraine peu après une interruption de la séance.

GRP__ALB_FFH_CC_56

Laurent Majou Rosinoer – Van Diemen RF 81devant Stéphane Brunetti – Merlyn Mk20 A

Une fois celle-ci relancée, l’affaire est entendue : François Belle, décidément intouchable, s’offre même le luxe d’accroître son avance lors de sa dernière tentative. Stéphane Brunetti, relégué à 1’’1, assure néanmoins sa place en première ligne.

Derrière, l’écart est déjà conséquent. Crédité du troisième chrono, Laurent Majou-Rosinoer pointe à 1’’6, juste devant l’Anglais Paul McMorran (Crosslé 25F), avec lequel il partagera la deuxième ligne sur la grille de départ.

Côté classe A, Alan Crocker (Ray F72) et l’infortuné Bernard Richard complètent le tiercé gagnant de la matinée devant Brady Beltramelli (Russell Alexis MK14).

Fidèle au poste, Jean Mercier ferme la marche au volant de sa petite Grac de Formule France.

 

Course 1 : Le sans faute

L’heure de prendre le départ de la première course se présente dès la fin d’après-midi. Auteur d’un départ impeccable, François Belle se porte au commandement sans attendre. Stéphane Brunetti lui emboite le pas, tandis que Laurent Majou-Rosinoer laisse la troisième place à Alan Crocker. Il lui faudra patienter jusqu’à la mi-course pour la récupérer.

A ce stade, l’impérial pilote du team Palmyr compte trois secondes d’avance sur Stéphane Brunetti, que menacent Laurent Majou-Rosinoer et Guy James (Crosslé 35F). Parfaitement dans le match, ce dernier va malheureusement achever sa course dans le rail peu après.

GRP__ALB_FFH_AA_69

S.Brunetti – Merlyn Mk20 A devant L. Majou Rosinoer et Didier Colombat respectivement sur Van Diemen RF81 et RF80

La bataille Brunetti/Majou se poursuit de plus belle à l’approche de l’arrivée, tandis que Didier Colombat (Van Diemen RF80), parti de loin, s’invite également au débat. Au terme des 15 tours, les trois hommes franchissent la ligne d’arrivée dans cet ordre et de concert, réunis en seulement 1’’6. Devant, François Belle s’impose avec un écart réduit à quatre secondes en fin de course et à une moyenne plus que respectable : 137 km/h !

IMG_1160

Jean Michel Ogier (Van Diemen RF80) devant les britanniques Alan Crocker (Ray F72) et Nicky Gibson (Crosslé 32F)

Aussi disputée, la lutte pour la cinquième place voit Jean-Michel Ogier (Van Diemen RF80) obtenir le dernier mot face au Britannique Nicky Gibson (Crosslé 32F) et son compatriote Alan Crocker.

A défaut d’avoir réussi à tenir la cadence des hommes de tête, ce dernier en profite pour se hisser sur la deuxième marche du podium de la classe A, aux côtés du vainqueur Stéphane Brunetti et du « bronze » de cette course 1, Didier Mantz (Jomo JMR7).

GRP__ALB_FFH_AA_7

Bernard Richard (Van Diemen FA73 n°30) est encore en course derrière Guy James (Crosslé 35F n°42) et L. Majou Rosinoer

Bernard Richard, malgré un bon départ, n’a pas cette chance, son châssis réparé sur place après son accrochage des qualfs n’ayant pas tenu, sa course albigeoise n’aura duré que deux tours !

IMG_1177 IMG_1180

Les vainqueurs du Challenge Motul (François Belle) et du Trophée Avon Tyres (Stéphane Brunetti) sur la plus haute marche du podium entourés des seconds (Alan Crocker et Laurent Majou Rosinoer à gauche) et des troisièmes  Didier Colombat et Didier Mantz à droite)

 

Course 2 : Brunetti insiste

Vingt-quatre heures plus tard, la course 2 prend son envol avec un Stéphane Brunetti bien décidé à bousculer François Belle de son perchoir. Et cela débute plutôt bien pour lui. Appliqué, le pilote de la Merlyn boucle les trois premiers tours en tête du peloton. Déjà un exploit face à l’insatiable Drômois !

GRP__ALB_FFH_CC_78

Stéphane Brunetti alors en tête devant François Belle, Nicky Gibson, Didier Colombat, Laurent Majou Rosinoer, Paul McMorran et Jean Michel Ogier

Dès le quatrième passage, ce dernier réintègre sa position favorite et s’emploie dès lors à se ménager une petite marge de sécurité sur ses poursuivants. A mi-parcours, Stéphane Brunetti est toujours le plus déterminé d’entre eux, suivi par Laurent Majou-Rosinoer, Didier Colombat et Paul McMorran.

Parti en trombe dans le trio de tête, Nicky Gibson a déjà écopé à ce stade d’un Drive through pour départ anticipé.

Tandis que Paul McMorran passe à la trappe à cinq tours de l’arrivée, la fin de course met Didier Colombat et Laurent Majou-Rosinoer aux prises pour le gain de la troisième place. Indécis, leur duel prend malheureusement fin avec une « figure » du pilote lyonnais à l’approche du damier.

GRP__ALB_FFH_CC_93

De nouveau dans le ”bon ordre” François Belle devant Stéphane Brunetti

Après une brève apparition du Safety Car, consécutive à l’arrêt gênant de Sebastien Cantounat (Van Diemen RF80), la course est relancée pour un ultime tour que François Belle, Stéphane Brunetti et Laurent Majou-Rosinoer achèvent groupés dans un ordre inchangé. Jean-Michel Ogier termine quatrième avec quelques longueurs d’avance sur un trio qu’Alain Vignes, Régis Prévost (McNamara FCA MK3), revenu en force dans ce tour de relance, et Brady Beltramelli se chargent d’animer jusqu’aux derniers mètres de course.

GRP__ALB_FFH_AA_26

Didier Mantz (Jomo JMR7) alors encore en course devant Brady Beltramelli (Russel Alexis Mk14)

Les deux derniers peuvent ainsi rejoindre Stéphane Brunetti sur le podium de la classe A. Une catégorie dont Alan Crocker obtient la quatrième place en dépit d’un Drive through écopé en début de course.

IMG_1243

Le podium du Challenge Motul (Classe B : 74-81) François Belle, Laurent Majou Rosinoer et Jean Michel Ogier rejoins par les vainqueurs du Trophée Avon Tyres (Classe A : 67-73) Stéphane Brunetti, Régis Prévost et Brady Beltramelli

 

IMG_1248

La trêve estivale étant désormais d’actualité, les pilotes du Challenge attendront le deuxième week-end de septembre pour se retrouver sur le circuit Bugatti du Mans. Le plateau des Formule Ford s’y annonce déjà particulièrement fourni.

François Belle s’y déplacera en leader du Challenge Motul (classe B), dont il occupe le commandement devant Jean-Jacques Deverly, Guy James et Laurent Majou Rosinoer, tandis qu’Alan Crocker s’y présentera avec les mêmes prérogatives, en tête du Trophée Avon Tyres devant Brady Beltramelli, Didier Mantz et du duo d’execo Régis Prévost-Stéphane Brunetti.

 

Les PHOTOS : 

 

Ambiance, paddock, pit-lane (Guy Pawlak)

 

Ambiance, paddock, pit-lane (Michel Naquet)

 

Essais et courses (Michel Naquet)

 

Essais et courses (Guy Pawlak)

 

Faits de course (Guy Pawlak)

 

Podiums (Guy Pawlak)

 

Podiums (Michel Naquet)

 

 

Les RESULTATS

Bandeau sodipneu largeMotul

Pour tout savoir sur les résultats de cette manche tarnaise du Challenge 2018, cliquez ICI

Pas de commentaire à "Historic'Tour Grand Prix d'Albi : Compte rendu, photos et résultats"


    Quelque chose à dire?

    balises html acceptées