HistoRacing Festival de Dijon-Prenois : Compte rendu et résultats

 

 

Affiche

Premiers tours de piste

Textes de Jacques Furet – Photos d’Hugues Mallet

 

En cette période pourtant guère favorable au développement des effectifs, la Formula Ford Historic France entame la saison 2013 de belle façon. Malgré quelques défections de dernière heure, ce ne sont pas moins de 33 pilotes qui ont honoré de leur présence ce, désormais traditionnel, HistoRacing Festival de Dijon. De quoi faire de ce plateau l’un des mieux fournis du meeting !

 

Qualifs : Lombardi ou la fièvre du vendredi…

IMG_2847

Le suisse Pierre Alain Lombardi – Lola T 540

Pierre-Alain Lombardi se dit en petite forme physique. Heureusement, diront certains, car le pilote de la Lola T540 affiche sa supériorité dès l’entame de la séance, puis va se payer le luxe de descendre ensuite le chrono de référence par trois fois. Olivier Rechède (Lola T540), de retour aux affaires en famille avec son père Michel et son oncle, ainsi qu’Alain Girardet, définitivement conquis par la Lola T200 de 1970 étrennée en fin de saison dernière, ont beau donner le meilleur d’eux-mêmes, ils échoueront à près de 4/10 du champion helvète.

Derrière ce trio de haute volée, Jean-Jacques Deverly entame la saison 2013 comme il a achevé la précédente ; à son meilleur niveau en hissant sa Van Diemen RF80 au quatrième rang, devant la Crossle 32F de Laurent Fort, la Royale RP21 de Joseph Seignalet, de retour dans le challenge, et la Lola T540 d’un Gérard Delprat de plus en plus affûté. Son ami Régis Prévost (Mc Namara) pointe un peu plus loin, au troisième rang d’une catégorie A désormais placée sous je joug d’Alain Girardet, le Portugais – et nouveau venu – Carlos Diniz Ferreira Dos Santos s’intercalant entre eux au volant d’une Royale RP16. Quant à la catégorie C (réservée aux « autres » monoplaces), elle compte pour une fois deux représentants, le portugais et champion en titre de la classe A, Joao Paolo Campos Costa rejoignant le fidèle Jean Mercier (Grac MT6 de Formule France) à bord d’une magnifique Lola MK5 de Formule Junior.

Côté filles, à l’heure de la fin de séance, l’avantage revient à Béatrice Cibien (Van Diemen RF80), plus d’une seconde devant Line Piguet, qui évolue désormais aux commandes de l’ancienne Van Diemen RF79 de son compatriote Girardet.

IMG_2895

Pierre Henri Mahul – Palliser WF2                                               et Yannick Verhille – Van Diemen RF 77

Cette première qualif de la saison marque également les grands débuts dans le challenge d’une demi-douzaine de pilotes. Outre Ferreira Dos Santos, c’est également le cas de son compatriote Alexandre Beiräo (Merlyn MK24), du tout jeune (16 ans !) Brady Beltramelli que remplacera son père José lors de la 2ème course sur une Alexis MK14 de 1967, de Yannick Verhille (Van Diemen TF77 ex Piguet), de Pierre Henri Mahul (Palliser WDF2), importateur Morgan « à la ville », ou encore d’Emmanuel Leclerc (Royale RP26). Du sang neuf qui démontre, si besoin est, l’attractivité grandissante du Challenge…

Enfin, pour avoir été lâché par le moteur de sa Van Diemen RF81 durant ces essais, Michel Ghio passera du rôle de pilote à celui de spectateurs les deux jours suivants…

photo

La Parc Fermé au centre de la Pit-Lane

 

Course 1 : Rechède saisit sa chance

Départ C1

Départ de la 1ère course, le samedi en fin d’après-midi

Le samedi après-midi, la course 1 démarre sur un coup de théâtre. Stoppé net par le bris d’un étrier de frein, Pierre-Alain Lombardi disparait dès le premier tour ! Une aubaine pour Olivier Rechède, qui s’empresse d’en profiter pour se porter immédiatement en tête, suivi comme son ombre par Alain Girardet, puis Xavier Michel et Jean-Jacques Deverly. Au quatrième tour, Régis Prévost réussit à glisser sa Mc Namara devant ces deux derniers. Mais pour un trop bref moment de gloire, un drive-through pour non respect de la procédure de départ du tour de formation annihilant aussitôt ses efforts.

IMG_5194

Régis Prévost – McNamara FCA Mk3 de 1970

Passé le cap de la mi-course, l’ami Rechède commence à prendre ses aises et dès lors, son avance sur Girardet ne fera qu’augmenter au fil des tours. Du moins jusqu’au 12ème passage, à l’instant où un accrochage entraine l’apparition d’un drapeau rouge et ainsi, l’officialisation d’un classement arrêté au tour précédent comme le règlement l’impose. Sans surprise, le palois et son rival suisse placent donc leurs Lola aux deux premières places, tandis que Xavier Michel, Jean-Jacques Deverly et Bernard Richard (Van Diemen RF78) terminent à la suite, en ne s’étant jamais quittés de toute la course. La sixième place revient à l’autre palois Joseph Signalet, devant le sujet de sa Gracieuse Majesté, Dave Lowe (Lotus 69), dont la remontée au cœur du peloton n’a pas trainé. Celle-ci lui permet de rejoindre le podium de la catégorie A en dauphin de l’inaccessible Girardet, Yves Leroy complétant le tiercé gagnant au volant de sa  LD4.

IMG_7303

O.Rechède – A.Girardet – X.Michel – B.Richard – JJ.Deverly  D.Lowe – J.Seignalet – JM.Dubourdieu

Parmi ceux que les divers « contacts » ont ralenti ou éliminé, outre Béatrice Cibien, Thomas Le Roy (Van Diemen RF80), Carlos Diniz Ferreira Dos Santos ou Thibault Richard (Van Diemen RF78), le grand perdant du jour est Laurent Fort, qui occupait la septième place avant de devoir repasser par son stand.

IMG_7269

Laurent Fort – Crossle 32 F

IMG_5612

Le podium de la C1: Y.Leroy – B.Cibien – A.Girardet     X.Michel JJ.Deverly – D.Lowe – O.Rechède

 

Course 2 : Rechède sans aide

 Dimanche, la température est toujours aussi désespérément basse à l’heure où s’élancent les 29 rescapés de la veille. Mais selon une règle propre aux courses en peloton, cela n’empêchera en rien les esprits de s’échauffer ! Alain Girardet, à bord de sa « vieille » Lola, va ainsi s’employer à rester dans le sillage de l’impérial Olivier Rechède durant les premiers tours. Mais à l’impossible, nul n’est tenu. D’un peu moins de deux secondes à la mi-course, l’écart entre eux culminera finalement à plus de onze secondes sous le drapeau à damier.

IMG_5547

Olivier Rechède – Lola T 540 E

Si le rapport de forces entre les deux hommes (et surtout, leurs montures) était attendu, la remontée de Pierre-Alain Lombardi, condamné à partir bon dernier, l’était tout autant ! Signataire du record du tour, le champion suisse n’allait pas se faire prier pour dépasser ses adversaires un à un, jusqu’à arracher la troisième place en seulement huit tours. Ce qui lui vaudra d’être élu pilote du meeting par le magazine AUTODIVA. Au final, seul le duo Rechède-Girardet parviendra à échapper à la tornade pour avoir pris suffisamment d’avance en début de course…

IMG_5187

Le Champion sortant le suisse Alain Girardet                       Lola T 200 de 1970

Derrière, c’est encore Jean-Jacques Deverly et Xavier Michel qui cueillent les premiers accessits, mais dans cet ordre cette fois, devant un Laurent Fort lui aussi auteur d’une remontée éclair. Suivent, Jean Martin Dubourdieu (Royale RP24), Dave Lowe et Joseph Seignalet, pointés en formation serrée sur la ligne d’arrivée. Moins chanceux, Gérard Delprat conservait une chance d’entrer dans le top 10 avant de traverser le bac à l’entrée du double droit de Villeroy en fin de course. Un week-end « sans » pour le Gardois, tout comme pour Béatrice Cibien, ralentie par une nouvelle figure.

IMG_5555

Les Leroy courent en famille : Yves, le père et Thomas le fils

Quant à la classe A, derrière un trio de tête inchangé (Girardet, Lowe, Leroy), c’est cette fois le dénommé « John Doe », alias Raoul Scultore (Nike MK10) que l’on retrouve au pied du podium. Un pilote bien occupé en ce week-end de reprise, où il s’alignait parallèlement en Trophée Saloon Car au volant de sa Chevron B60TS.

IMG_7285

« John Doe », alias Raoul Scultore (Nike MK10)

Le temps de se remettre de cette première confrontation sur le rapide tracé de Dijon-Prenois, et la majorité des présents (et même quelques autres…) se retrouveront le week-end des 11/12 mai pour des réjouissances d’un autre genre. Dans les étroites rues de Pau cette fois, pour ce qui constitue généralement le plus prisé des rendez-vous de la saison.

IMG_7836

Le podium de la C2 : Y.Leroy – JJ.Deverly – O.Rechède A.Girardet – PA.Lombardi – D.Lowe

 

 

 

Les RÉSULTATS

Logo Yacco

Logo Roulnet

Pour les pilotes ainsi que les amateurs de statistiques détaillées, les Résultats du meeting sont disponibles en cliquant ICI !

1 commentaire à "HistoRacing Festival de Dijon-Prenois : Compte rendu et résultats"

  • comment-avatar
    Régis PREVOST
    18 avril 2013 (08:24)
    Réponse

    Beau début de saison. Bravo à Pierre Alain auteur d’une deuxième course splendide et élu pilote du meeting. Chapeau Monsieur Lombardi !


Quelque chose à dire?

balises html acceptées