Nogaro : compte rendu & résultats

AFFICHE-NOGAROwebTextes de Jacques Furet – Photos d’Hugues Mallet

 

Une rentrée pleine de saveurs

LE COMPTE RENDU : 

Troisième des quatre volets des meetings HistoRacing Festival, le rendez-vous de Nogaro est de ceux qu’il est essentiel d’honorer dans une saison de compétitions nationales digne de ce nom. Pour la qualité du tracé et des infrastructures du circuit Paul Armagnac, bien sûr, mais aussi pour tout ce que cette contrée gersoise peut offrir de bien être en marge des courses…

Qualifs :  Stéphane Brunetti a le monopole de la pole

Sous un radieux soleil de fin d’été, la journée du samedi est exceptionnellement consacrée pour la « FFHF » à sa seule séance d’essais qualificatifs. Manuel Béguinot retenu à son garage héraultais, et l’auto de John Doe accidentée en essais libres, ce sont finalement 26 pilotes qui répondent présent à cette cinquième étape du Challenge.

IMG_5902

Alain Girardet – Van Diemen RF 81

En l’absence de son leader, Pierre-Alain Lombardi, Stéphane Brunetti (Van Diemen RF 79) crée la surprise dès l’entame de cette séance qualifs en se portant immédiatement en tête des troupes. Au bout de 10 mn, Jean-Jacques Deverly (Van Diemen RF 80) et Alain Girardet (Van Diemen RF 81) sont pointés dans son sillage. Situation qui ne durera pas longtemps pour le Suisse, bientôt surpris en tête-à-queue avant d’être délogé de sa place par Xavier Michel (Van Diemen RF 81).

IMG_5936

Stéphane Brunetti – Van Diemen RF 79

Puis, dans les dix dernières minutes de contre la montre, c’est au tour de Gislain Genecand (Lola T 340) de sonner la charge en s’emparant du deuxième chrono derrière un Stéphane Brunetti toujours impérial. On en restera là. La séance s’achève sur la domination de l’ex kartman, neveu du pilote-préparateur Pierre Brunetti, qui partagera ainsi la première ligne de la grille de départ avec le pilote suisse, Xavier Michel et Jean-Jacques Deverly en faisant de même derrière eux.

Derrière Alain Girardet, peu satisfait du rendement de sa mécanique, le décidemment bien malchanceux Laurent Courregelongue signe le sixième chrono, mais achève la séance moteur cassé, pour lui, le week-end de course est déjà terminé!

Du côté de la classe A, Thierry Gallo place sa Merlyn MK 20A en tête de la hiérarchie, en reléguant Régis Prévost (McNamara FCA MK3) à un peu plus d’une seconde. Yannick Verhille (Lola T200) complète le tiercé gagnant du jour en dépit d’une séance largement amputée par un embrayage défaillant. Pour lui aussi, l’HistoRacing Festival de Nogaro s’achève avant l’heure.

IMG_5916

Thierry Gallo – Merlyn Mk 20 A

Auteur du vingt-deuxième chrono, Jérôme Arsac se sort avec les honneurs de son baptême du feu. Convié à piloter la Royale RP21 de Didier Mantz, il dispute là sa première course.

IMG_5921

Jérôme Arsac – Royale RP 21

Course 1 : Xavier Michel attend son heure

Dimanche matin, la première course démarre très mal pour Jean-Jacques Deverly, contraint à s’élancer bon dernier après avoir éprouvé des difficultés à démarrer en pré-grille. Stéphane Brunetti et Xavier Michel n’ont pas de tels soucis. En toute logique, ils bouclent le premier tour dans cet ordre, avant d’échanger leurs positions sitôt après. Derrière, Alain Girardet tente de s’accrocher au duo, mais part rapidement à la faute dans la courbe Roger Dubos.

IMG_7644

Jean Jacques Deverly – Van Diemen RF 80

A mi-course, Stéphane Brunetti et Xavier Michel sont toujours au coude à coude, suivis de près par Gislain Genécand. Jean Dionisotti (Van Diemen RF 79) qui, ce week-end encore, mène de front courses de Formula Ford Historic et de Formule Ford Kent, emmène la suite du peloton devant Bernard Richard (Van Diemen RF 78) et Jean-Martin Dubourdieu (Van Diemen RF 81), déjà en pleine explication. En classe A, après avoir été le plus prompt au départ, Régis Prévost laisse l’avantage à Thierry Gallo.

IMG_5899

Régis Prévost – McNamara FCA Mk 3

Le débutant Jérôme Arsac abandonne dans le sixième tour sur casse d’embrayage.

La seconde partie de la course va essentiellement être animée par le somptueux duel entre Stéphane Brunetti et Xavier Michel, qui finit par trouver l’ouverture dans l’avant dernier tour et à couper la ligne d’arrivée 111/1000 de seconde plus tôt que son rival ! Ce dernier pourra toujours se consoler avec le gain du record du tour…

IMG_5602

Xavier Michel – Van Diemen RF 81 devant Stéphane Brunetti – Van Diemen RF 79

En solitaire, Gislain Genécand complète le podium et laisse à bonne distance Jean Dionisotti et le tandem Jean-Martin Dubourdieu et Bernard Richard, qui aura croisé le fer jusqu’au bout.

IMG_5687

Le suisse Gislain Génécand – Lola T 342

Excellent septième au général, Thierry Gallo remporte sans problème la classe A devant Régis Prévost, tandis que Pierre Buffet (Van Diemen RF 77) et François Bugat (Royale RP 24) s’intercalent entre eux au terme de solides prestations.

Alain Vignes (Van Diemen RF 77) échoue, lui, aux portes du top 10, alors que Jean-Jacques Cantounat (Royale RP 16) parvient à compléter le podium de la classe A malgré un tête-à-queue de début de course.

IMG_7582

Yves Leroy – Dulon LD 4 de 1968

Un honneur auquel Yves Le Roy (Dulon LD 4) aurait également pu prétendre s’il n’était pas sorti dans l’herbe détrempée après avoir raté son freinage au bout de la ligne droite de l’aérodrome.

Course 2 : Stéphane Brunetti a retenu la leçon

Cinq petites heures plus tard, tout ce beau monde se retrouve sur la grille de départ de la course 2. Enfin, presque tout le monde puisque pour des raisons personnelles ou d’ordre mécanique, Thierry Gallo, Alain Vignes et Jérôme Arsac ne repartent pas.

Cette fois, Gislain Genécand surprend Xavier Michel et Stéphane Brunetti au départ et s’offre le luxe de boucler les trois premiers tours en tête. Ce seront les seuls, car la logique du matin reprend rapidement ses droits et le pilote suisse finit même rapidement par laisser l’implacable duo s’expliquer seul en quittant la course à l’issue du cinquième passage, boîte bloquée sur le troisième rapport.

IMG_5779

Bernard Guévin et sa magnifique Lola T 540

Dès lors, Stéphane Brunetti va tenir bon au commandement, suivi comme son ombre par un Xavier Michel pressant, mais cette fois dans l’incapacité de porter une attaque décisive. Au terme des 13 tours, la course se clôt sur ce constat aux allures de revanche, Jean-Jacques Deverly complétant joliment le podium bien que parti de très loin.

Superbement remonté lui aussi, Alain Girardet termine quatrième, après s’être débarrassé de justesse de Bernard Richard, en grand forme.

Déchainé, le Gardois avait même réussi à se hisser à la troisième place à la mi-course ! En progression Pierre Buffet suit un peu plus loin, tandis que le top 10 est complété par François Bugat, Bernard Guévin (Lola T 540), « Miss » Béatrice Cibien (Van Diemen RF 80) et Jean-Jacques Cantounat.

IMG_5820

La pilote suisse Béatrice Cibien – Van Diemen RF 80

Ce dernier sort finalement vainqueur de la classe A à l’issue d’une course à élimination, qui semblait promise à Régis Prévost avant que celui-ci n’ait maille à partir avec Jean Dionisotti qui vint l’éperonner, vers la mi-course, à l’entrée du double gauche de Caupenne.

IMG_5903

Le sympathique pilote palois (Jurançon) et sa Royale RP 16

Yves Le Roy lui aussi encore éliminé suite à des problèmes mécaniques, le Palois s’impose donc devant le seul autre rescapé de la classe, Xavier Rascagnères (Royale RP 3).

Comme le matin, Jean-Michel Clerc (Lola T 540) et l’incontournable Jean Mercier (Grac MT 6), qui finira même sur le podium du Trophée Yacco réservé aux voitures les plus anciennes, sont également à l’arrivée de cette seconde course.

IMG_590

Le vétéran du Challenge Jean Mercier – Grac MT 6 de Formule France

Un privilège qu’aurait surement aimé partager Gérard Delprat (Lola T 540), éliminé dès le premier tour suite à une rupture de sa commande de boîte.

IMG_9892

Le V de la victoire dans le Trophée Yacco pour Jean Jacques Cantounat

IMG_9883

Xavier Rascagnères, J.J Cantounat, Xavier Michel, Stéphane Brunetti, Jean Mercier et J.J Deverly

Avant de rejoindre Lédenon pour y écrire l’ultime chapitre du Challenge 2014, les protagonistes de la Formula Ford Historic France vont s’offrir une escapade outre Manche les 27 & 28 septembre. Et en un lieu légendaire s’il en est : à Brands Hatch ! Là où tout commença un jour de juillet 1967.

LES PHOTOS : Hugues MALLET Web

Les Pilotes

Les Courses

Les Podiums

LES RESULTATS :

Logo Yacco

Logo Roulnet

Pour tout connaitre des résultats de ces 2 manches gersoises du Challenge Formula Ford Historic France, cliquez ICI !

Pas de commentaire à "Nogaro : compte rendu & résultats"


    Quelque chose à dire?

    balises html acceptées