HistoRacing Festival de Dijon-Prenois : Compte rendu et résultats

Affiche Dijon

 Textes de Jacques Furet – Photos d’Hugues Mallet

 

L’acte 1 d’une pièce à rebondissements

 

Vue paddock

 

Le COMPTE RENDU :

 

Comme il est bon de reprendre le chemin des circuits, sitôt sonnée l’heure de la reprise de la saison ! Et comment trouver meilleure destination pour cela que ce circuit de Dijon Prenois, jadis fréquenté par la F1, où les protagonistes du Challenge Formula Ford Historic France bénéficient d’un terrain de jeu à la mesure de leurs agiles monoplaces. Surtout cette année, alors que cette piste et ses abords ont profité de nouveaux travaux au cours de l’hiver, dont un pose d’un enrobé neuf sur 1200 m de son développement.

Malgré quelques défections de dernière minute, 32 pilotes se sont ainsi déplacés en Bourgogne pour honorer la manche d’ouverture du Challenge 2014. Et, heureux présage, près d’une dizaine d’entre eux y effectuaient leurs débuts, preuve de l’attrait sans cesse renouvelé de ce plateau.

Tout d’abord l’écurie Palmyr qui fait une entrée en force dans le Challenge avec 4 voitures, les 2 Lola ex Rechède et 2 Van Diemen RF 80 dont seulement 2 prendront part aux courses avec François Belle et Didier Colombat.

DSCN0312

François Belle – Lola T 540 E de l’Ecurie Palmyr

 

Puis Pierre Buret, transfuge de Trophée Lotus sur l’ex Van Diemen RF 77 de Yannick Verhille,

DSCN0324

Pierre Buffet – Van Diemen RF 77

Stéphane Brunetti (Van Diemen RF 79), le neveu de l’ancien pilote préparateur d’Abarth Pierre Brunetti , Philippe Fournier sur la Royale RP 21 de Didier Mantz, Jean François Bourgeois (Hawke DL 19), les suisses Gislain Genecand (Lola T 340) et Jean Michel Clerc (Lola T 540), le néo-zélandais Aaron Udall (Crossle 32 F) et enfin l’écossais Gary Sproul déjà vu l’an dernier à Nogaro sur une Lola T 540 de Jean Pierre Demarchi.

Changement de monture pour Bernard Guévin qui a mis un an à restaurer l’ancienne Lola de Jean Marc de Faucompret et pour Yannick Verhille qui s’attaque cette année au Trophée Yacco (Classe A) avec la Lola T 200 championne 2013 aux mains d’Alain Girardet qui retrouvera pour sa part sa Van Diemen RF 81 avec laquelle il participa aux deux dernières épreuves 2013.

 

Qualifs : du bon Belle

Samedi matin, «à la fraiche », les 25 mn de qualifs donnent le véritable coup d’envoi de la saison. Sans surprise, les Suisses Alain Girardet (Van Diemen RF 81) et Pierre-Alain Lombardi (Lola T 540) s’y montrent à leur avantage au volant de leurs autos habituelles, dans l’attente de futures nouvelle montures (respectivement, une Lola T 342 et une Brabham BT 18). Xavier Michel (Van Diemen RF 81) parvient à se glisser entre eux, mais la vraie surprise est à mettre à l’actif de François Belle. Sur une Lola T 540 du team Palmyr, le Drômois réalise le hold-up de ces essais en raflant la pole à Girardet en fin de séance pour un petit dixième.

Dans le bon wagon lui aussi, Didier Colombat place sa Van Diemen RF 80 au cinquième rang, précédent de peu Jean-Jacques Deverly (Van Diemen RF 80) et Stéphane Brunetti (Van Diemen RF 79), déjà classé meilleur « rookie » de la promotion 2014.

IMG_7769

Jean Jacques Deverly – Van Diemen RF 80

Suivent Michel Ghio (Van Diemen RF 81), le protégé du team Esprit Compétition de Laurent Fort, et les deux hommes les plus rapides de la classe A : Régis Prévost (Mc Namara FCA MK3) et Yannick Verhille (Lola T 200). Crédité d’aucun temps du fait d’un transpondeur défaillant, Thierry Gallo (Merlyn MK 20A) n’a malheureusement pas eu l’occasion de se mesurer à eux.

Outre pour Stéphane Brunetti, cette séance constitue aussi le baptême du feu pour l’ex lauréat du Trophée Lotus Pierre Buffet (Van Diemen RF 77), Philippe Fournier (Royale RP 21), les suisses Gislain Genecand (Lola T 340) et Jean-Michel Clerc (Lola T 540), Jean-François Bourgeois (Hawke DL 19) et le néo-zélandais Aaron Udall (Crossle 32 F du team Esprit Compétition), un capitaine de yacht en goguette, comme son ami écossais Gary Sproul !

Au volant de sa modeste Grac MT 6, Jean Mercier ferme la marche, fidèle à l’adage qui veut que l’essentiel se situe dans le fait de participer.

 

Course 1 : Girardet s’est lâché

Le samedi après-midi, profitant de sa position de « poleman », François Belle réalise le meilleur départ et s’empresse de boucler les deux premiers tours en tête sous la menace directe de Xavier Michel. Régis Prévost et Michel Ghio se sont accrochés à la cuvette et si Régis Prévost pu repartir avec un train avant fortement « pincé », le pauvre Michel Ghio restera sur le carreau avec un triangle arrière affaissé.

IMG_8322

Michel Ghio – Van Diemen RF 81 et Régis Prévost – McNamara FCA Mk3

Puis c’est au tour de Xavier Michel de se porter brièvement au commandement, avant de s’incliner à son tour face à Pierre-Alain Lombardi.

Au cap de la mi-course, le champion en titre du Challenge Roulnet (classe B) franchit la ligne de chronométrage en tête avec quatre autres « furieux lancés à ses trousses ». Didier Colombat est l’un des plus combatifs d’entre eux, devant Xavier Michel, Alain Girardet et François Belle groupés, mais son superbe début de course va malheureusement se conclure sur un abandon peu après.

IMG_9634

Didier Colombat – Van Diemen RF 80

Dès lors, c’est au tour d’Alain Girardet de produire son effort face à Pierre-Alain Lombardi, qu’il finit par dépasser avant la dernière boucle. Pour 2/10 de seconde, sa Van Diemen aux couleurs de l’ancienne Formule Ford d’Ayrton Senna passe ainsi la première sous le drapeau à damier, alors que François Belle et Xavier Michel, jamais lâchés, suivent le duo helvète dans cet ordre.

IMG_8606

A. Girardet (Van Diemen RF 81) – P.A. Lombardi et F. Belle (Lola T 540 E) – X. Michel (VD 81)

Au terme de cette course particulièrement animée, Jean-Jacques Deverly termine en tête du groupe de chasse, à la cinquième place, en ayant résisté jusqu’au bout à la constante menace de Jean Dionisotti et du prometteur Stéphane Brunetti.

IMG_8427

Stéphane Brunetti (VD 80) – Régis Prévost (McNamara) – Jean Dionisotti (VD 80) ainsi qu’au loin Pierre Buffet (VD 77)

A peine plus loin, Yannick Verhille décroche son premier succès en classe A devant Thierry Gallo, pourtant parti de la dernière ligne (cela lui vaudra se de voir attribuer le « Motul Arward » de la plus belle remontée !), et un Régis Prévost dépossédé de la deuxième place à trois tours de l’arrivée.

Sur les monoplaces de classe B, Jean-Louis Carponcin (Van Diemen RF 80), l’étonnant Philippe Fournier et Gérard Delprat (Lola T 540) s’intercalent parmi eux, entre la neuvième et la douzième place.

IMG_8570

Thierry Gallo (Merlyn Mk 20) – Gérard Delprat (Lola T 540 E) – Philippe Fournier (Royale RP 21)

IMG_8630

Jean Martin Dubourdieu (Van Diemen RF 81) – Thomas Leroy et Thibault Richard sur des Van Diemen RF 78 et Pierre Henri Mahul (Palliser WD F2)

Jean-Martin Dubourdieu (Van Diemen RF 81), Thomas Le Roy (Van Diemen RF 78), Pierre-Henry Mahul (Palliser WD F2),  Gislain Génécand (Lola T 340), Thibault Richard (Van Diemen RF 78), Michel Guegan (Van Diemen RF 79), Jacques Naveau (Mallock U2 MK9), Bernard Guevin (Lola T 540), Michel Plaisant (Crossle 32 F), Julien Naveau (Hawke DL 2B) et Jean-François Bourgeois (Hawke DL 19) sont également tous pointés à l’arrivée, au cœur d’un peloton où chaque place se paye au prix cher.

IMG_8324

Béatrice Cibien (VD 80 n° 68) et Michel Ghio (VD 81 n°40)

Ce match aller est, en revanche, à oublier pour Michel Ghio  « out » dès le premier tour de course, et Béatrice Cibien (Van Diemen RF 80), elle aussi trop tôt éliminée.

IMG_8685

François Belle – Thierry Gallo – Alain Girardet – Y.annick Verhille – Régis Prévost – Pierre Alain Lombardi

 

Course 2 : L’échappée Belle…

Dimanche matin, ils sont toujours 32 à s’élancer à l’assaut de la course 2. Sur la lancée de sa victoire de la veille, Alain Girardet boucle le premier tour en tête de la meute, mais la course est aussitôt neutralisée à la suite de la touchette entre Béatrice Cibien et Pierre Henry Mahul et surtout du gros choc entre ce dernier lors de son retour en piste et le pauvre Thomas Leroy dont les voitures se retrouveront bien abîmées.

IMG_9614

La Palisser de P. H. Mahul après son accrochage avec la Van Diemen de Thomas Leroy

Le temps de relancer les débats et c’est déjà également fini pour Yannick Verhille, qui voit ainsi s’échapper la perspective de signer le doublé en classe A.

A la lutte avec Pierre-Alain Lombardi, François Belle et le très surprenant Gislain Genecand, Alain Girardet entretient alors durant quelques tours l’espoir de rééditer son succès de la veille. Mais le moteur Kent de sa valeureuse Van Diemen est touché et, à trois tours de l’arrivée, le Suisse regagne son stand.

Dès lors, on va assister à une fin de course échevelée, que François Belle, Gislain Genecand et Pierre-Alain Lombardi terminent côte à côte, groupés en 70/1000 de seconde ! Toutefois, le second sera déclassé au terme du meeting, moteur non conforme.

IMG_9780

P.A. Lombardi et François Belle (Lola T 540 E) et Xavier Michel (Van Diemen RF 81 n° 16)

Aucunement décroché, Xavier Michel coupe la ligne d’arrivée juste derrière eux, à seulement 3/10. Un autre groupe suit un peu plus loin avec, dans l’ordre, Jean Dionisotti, Jean-Jacques Deverly et Stéphane Brunetti, qui ne se sont jamais lâchés d’un pouce. Jean-Louis Carponcin, ralenti dans ses efforts par un tête-à-queue, Didier Colombat et Michel Ghio complètent le Top 10.

IMG_9627

Thierry Gallo – Merlyn Mk 20

Pour avoir été rapidement débarrassé de Verhille, Thierry Gallo s’impose sans coup férir dans le Trophée Yacco (classe A) face à Régis Prévost, tandis que, beaucoup plus loin, Julien Naveau complète le podium de cette course dans la course.

IMG_9838

Gislain Génécand qui sera déclassé, laissant la 2ème marche du podium à P.A. Lombardi, François Belle le vainqueur, Xavier Michel héritera de la 3ème place sur le tapis vert

IMG_9845

Régis Prévost second du Trophée Yacco (classe A), Thierry Gallo sur la plus haute marche et Julien Naveau surprenant 3ème

 

Idéalement lancé, le Challenge Formula Ford Historic  France a maintenant rendez-vous, comme chaque année, avec le tracé urbain du Grand Prix de Pau Historique. Un grand moment de sport automobile en perspective, dont on suivra les péripéties les 17 et 18 mai…

 

Les PHOTOS :

 

Le Paddock

Les Courses

 

Les Podiums

 

Les RÉSULTATS :

 

Logo Yacco

Logo Roulnet

 

Pour les pilotes ainsi que les amateurs de statistiques détaillées, les Résultats du meeting sont disponibles en cliquant ICI !

Pas de commentaire à "HistoRacing Festival de Dijon-Prenois : Compte rendu et résultats"


    Quelque chose à dire?

    balises html acceptées