HistoRacing Festival du Paul Ricard : Compte rendu et résultats

Affiche

Textes de Jacques Furet – Photos d’Hugues Mallet

Le « hat-trick » (*) d’Olivier Rechède

 

IMG_9351

Venus de Normandie, les beaux frères Emmanuel Leclerc (Royale RP 26) et Marc Guilmin (Van Diemen RF 81)

 

Rejoindre le plateau du Castellet sous un chaud soleil d’été est une proposition à laquelle tout pilote automobile a bien du mal à résister ! Ceux du Challenge Formula Ford Historic se sont donc tout naturellement réjouis de voir le tout nouveau meeting Historacing Festival du Circuit Paul Ricard accueillir le cinquième épisode de leur série favorite. Ils étaient 26 à l’honorer, dont deux nouveaux venus : Jacques Randon, venu en presque voisin de l’arrière pays niçois avec une Lotus 61 et l’Italien Roberto Trucchi, impatient de découvrir la discipline à bord d’une Ray de l’Ecurie Sirius Compétiton.

 

IMG_3257

Jacques Randon – Lotus 61

 

Essais libres :

Vendredi 14h30 séance commune avec les Kent.

Roberto Trucchi casse le moteur de la Ray et poursuivra le meeting sur la deuxième voiture de l’Ecurie Sirius Compétiton une Vaney FF 71.

 

IMG_9724

Roberto Trucchi – Vaney FF 71 devant Julien Naveau – Hawke DL2B

 

Qualifs : Rechêde donne déjà la cadence

Samedi matin, c’est aux protagonistes de la Formula Ford Historic France que revient le privilège d’ouvrir les hostilités sur le grand tracé (5,8 km) du Paul Ricard. « At home », Michel Ghio, ne va pas se priver d’afficher sa connaissance des lieux au cours des premières minutes de qualifs avec la Van Diemen RF81 d’Esprit Compétition. Mais Olivier Rechède (Lola T540) est déjà à l’affut et avant-même d’atteindre le cap de la mi-séance, le Palois dégaine l’un de ces chronos dont il a le secret. Et ce n’est qu’un début ! Durant le quart d’heure suivant, il ne cesse d’améliorer sa performance et de se maintenir en tête de la hiérarchie malgré les assauts répétés de Laurent Courrègelongue (Van Diemen RF80), puis de Pierre-Alain Lombardi (Lola T540). Dans son ultime tentative, le Suisse se rapproche à moins d’un dixième de seconde, mais le couperet tombe. La pole est bel et bien pour Olivier Rechêde. Derrière eux, Alain Girardet (Lola T200) aura la satisfaction de partager la deuxième ligne de la grille de départ de l’après-midi avec Laurent Courrègelongue.

 

IMG_5959

Alain Girardet – Lola T 200

 

De ce fait, le Champion en titre de la Formula Ford Historic signe, sans grande surprise, le chrono de référence de la classe A devant Thierry Gallo, de retour avec sa Merlyn MK20A et parallèlement engagé dans le plateau des F3 1000 cm3, Régis Prévost (Mc Namara FCA MK3) et Julien Naveau (Hawke DL2B) pour sa première apparition de la saison. Toujours heureux de se mêler à ses amis de la Formula Ford Historic à bord de sa petite Grac MT6 de Formule France, Jean Mercier ferme la marche.

 

Course 1 : Lombardi a tout essayé !

Après un sympathique déjeuner au Restaurant Panoramique du circuit où les pilotes étaient invités par Action Racing, l’opérateur du Challenge Formula Ford Historic France, cette première course du week-end allait débuter à 17h25 précises.

 

Ambiance-dejeuner_8281

Déjeuner offert par Action Racing au restaurant panoramique du Circuit Paul Ricard

 

L’infime écart séparant Olivier Rechède de Pierre-Alain Lombardi aux essais ne risquait guère de se prolonger par une course monotone… Aussitôt dit, aussitôt fait, les deux hommes vont se livrer à un duel de tous les instants, que le reste des troupes sera contraint de suivre de loin. A mi-course, Alain Girardet, Michel Ghio et Laurent Courrègelongue, eux aussi en pleine bataille, pointent déjà à sept secondes du duo infernal. Et leur retard ne fera que croitre par la suite.

 

Olivier Rechède et Pierre Alain Lombardi, tous deux sur Lola T 540 E

 

A l’issue du dernier tour, de l’ultime passage dans « Signes » et le double droit du Beausset, le drapeau à damier vient saluer la victoire d’Olivier Rechède. Dans son sillage, Pierre-Alain Lombardi s’incline avec les honneurs et, surtout, sans aigreur. Comme toujours, leur duel s’est déroulé dans un parfait climat de sportivité et de respect mutuel.

 

Podium C1-B

Pierre Alain Lombardi – Olivier Rechède – Laurent Courrègelongue

 

Un peu plus loin, sur le deuxième front, c’est finalement Laurent Courrègelongue qui arrache le droit de les rejoindre sur le podium. Mais il s’en est fallu de peu pour que le résultat soit autre face Michel Ghio et Alain Girardet.

 

IMG_3332

Michel Ghio et Laurent Courrègelongue sur Van Diemen prenant un tour à Jean Mercier Grac MT 6

 

Contraint à l’abandon à deux tours de l’arrivée, avec une roue en piteux état après un accrochage avec Jacques Randon à qui il prenait un tour, Jean-Jacques Deverly perd ainsi le bénéfice d’une sixième place qui lui était promise. De quoi permettre à un excellent Yannick Verhille (Van Diemen RF77) de récupérer son bien pour avoir réussi à prendre le meilleur sur le Suisse Jean Dionisotti dans le dernier tour. Jean-Martin Dubourdieu (Van Diemen RF 81), Thierry Gallo, dauphin d’Alain Girardet en classe A, et Didier Mantz (Royale RP21) complètent le top 10 du jour.

 

IMG_5751

Régis Prévost – McNamara, Alain Vignes – Van Diemen, Joseph Seignalet – Royale et Béatrice Cibien – Van Diemen

 

Dans cette même classe A, où s’illustrent les possesseurs des monoplaces les plus anciennes, Régis Prévost après une superbe bataille avec Gérard Delprat, Alain Vignes et Joseph Seignalet bien que ceux-ci concourent en Trophée Roulnet (classe B) s’accapare la troisième place, suivi à plus d’une minute de Julien Naveau et de Pierre-Henry Mahul (Palliser WDF2).

 

Podium C1-A

Thierry Gallo – Alain Girardet – Régis Prévost

 

Course 2 : Rechêde finit en solitaire

Le lendemain, à peine les F1, Indy Car et autres GP2 du plateau XL Formula rentrées à leurs boxes, le Challenge Formula Ford Historic va de nouveau assurer le spectacle. Olivier Rechède et Pierre-Alain Lombardi bien partis pour jouer le match revanche sur le ton de la veille, les premiers tours confirment leur suprématie. Hélas, le duel n’ira pas à son terme cette fois ! Au sixième tour, une pièce de carburateur défaillante contraint le champion helvète à regagner son stand. Son ami palois a désormais la voie libre et c’est en solitaire qu’il rallie l’arrivée, réalisant ainsi le fameux « hat-trick* » (pole + victoire en course 1 et course 2) cher aux sportifs britanniques.

Et comme il semble écrit que rien ne sera tout à fait identique à la veille, Laurent Courrègelongue laisse lui aussi échapper l’occasion de rééditer sa performance de la veille. Ralenti dans les deux derniers tours suite à des problèmes mécaniques, il abandonne ainsi à Michel Ghio et Alain Girardet le soin de se disputer la place de dauphin. Ce que les deux hommes feront avec une certaine ardeur jusque dans les derniers mètres, le pilote d’Aubagne conservant l’avantage pour 5/100 de seconde !

 

IMG_5898

Jean Jacques Deverly – Van Diemen RF 80

 

Autre arrivée au finish, celle qui scellera la fin de course de Jean-Jacques Deverly, parti de la dernière ligne suite à son accrochage de la veille, Jean-Martin Dubourdieu et Thierry Gallo, eux aussi réunis en formation serrée, et dans cet ordre, sous le damier. A trois belligérants, alors qu’ils auraient pu être quatre si Yannick Verhille n’avait pas été amené à effectuer un passage par les stands à deux tours de la fin.

 

IMG_5970

Yannick Verhille – Van Diemen RF 77 et Didier Mantz – Royale RP 21

 

Finalement huitième, ce dernier achève sa course devant Didier Mantz, Bernard Richard (Van Diemen RF78), Joseph Signalet (Royale RP21) et Gérard Delprat (Lola T540). Béatrice Cibien (Van Diemen RF80) termine un peu plus loin, avec la satisfaction de n’avoir fait aucun cadeau à ses homologues masculins…

 

Podium C2-B

Michel Ghio – Olivier Rechède – Jean Jacques Deverly

 

En Challenge Yacco (classe A) bien que Régis Prévost connaisse lui aussi des problèmes de carburateur et perde de nombreuses places le podium sera identique à celui de la première course.

 

Podium C2-A

Thierry Gallo – Alain Girardet – Régis Prévost

 

Le chapitre varois refermé, le Challenge Formula Ford Historic France va maintenant enrichir l’affiche de l’HistoRacing Festival de Lédenon (les 28 et 29 septembre), dans cette région gardoise si familière à certains de ses pilotes et organisateurs…

(*) « coup du chapeau »

Les PHOTOS – Bruno Quelen  (Suixtil)

Les PHOTOS – Hugues Mallet (CoursesHisto.com)

 

Les RÉSULTATS

Logo Yacco

 Logo Roulnet

Pour les pilotes ainsi que les amateurs de statistiques détaillées, les Résultats du meeting sont disponibles en cliquant ICI !

 

1 commentaire à "HistoRacing Festival du Paul Ricard : Compte rendu et résultats"

  • comment-avatar
    Roberto Trucchi
    14 septembre 2013 (12:51)
    Réponse

    Je vous remercie tous parce que j’ai été très bien. Une organisation parfaite. Pilotes rapides, corrects, vrais passionee. Dans ce challenge FFH, c’est possible respirer de bon air du motorsport. Merci pour l’hospitalité, la disponibilité, pour la sympathie. Merci aussi à Sirius Competition, Pascal et ses mécaniciens. J’espère être bientôt en mesure de leur donner satisfaction avec de bons résultats. Salutations sportif, Robertino (Robert Trucchi).


Quelque chose à dire?

balises html acceptées