Historic’Tour de Charade : Compte rendu et résultats

Affiche Charade 2015

Textes de Jacques Furet – Photos d’Hugues Mallet et Gérard Delprat

 

Le COMPTE RENDU

 

IMG_2674

Alain Girardet – Lola T 200, François Belle – Lola T 540 E, Pierre Alain Lombardi – Brabham BT 18 et Stéphane Brunetti – Van Diemen RF 80

 

Girardet, nouveau roi de Charade 

Passée l’étape, courue hors championnat, du Grand Prix de Pau, le Challenge Formula Ford Historic France a repris son rythme de croisière au pied du Puy-de-Dôme, sur le tracé oh combien sélectif de Charade. Une destination toujours aussi prisée des pilotes, même s’il elle ne leurs pardonne guère l’erreur de conduite. Tout comme à l’époque de son « grand circuit », Charade ne s’offre pas au premier venu…

 

Qualifs : A Belle le dernier mot

Yves Le Roy victime d’une malencontreuse rencontre avec les fameux murs de Charade en essais libres, les « qualifs » démarrent sans lui, ni Michel Ghio, trahi par son moteur à ce même stade du meeting, ou encore Xavier Michel, forfait pour avoir été immobilisé sur la route qui le menait en Auvergne. Ces défections entérinées, ils sont finalement 22 à partir en chasse d’un bon chrono. Alain Girardet (Lola T200) et un Pierre-Alain Lombardi (Brabham BT18) à l’optimisme retrouvé dégainent très vite, mais François Belle (Lola T540) garde le meilleur pour la fin. Dans son ultime boucle, le leader du Championnat de France Historique des Circuits signe un temps « canon », qui ne sera d’ailleurs jamais plus approché au cours du meeting. Distancé de 4/10, Girardet devra se contenter de lui tenir compagnie en première ligne… Accrocheur jusqu’au terme de la scéance, Stéphane Brunetti (Van Diemen RF79) en fera de même avec Lombardi en deuxième ligne.

Crédité du cinquième chrono, non loin du pilote suisse, Didier Colombat (Van Diemen RF80) est lui aussi dans le bon rythme, tandis que suivent derrière, Jean-Michel Ogier, Gislain Génécand, Jean-Jacques Deverly (tous trois sur des Van Diemen RF80) et Yannick Verhille (Lola T342). Régis Prévost (Mc Namara FCA MK3) clôt le top 10, accrochant de la sorte le troisième temps de la Classe A derrière le terrible duo Girardet/Lombardi, mais devant le Néo-Zélandais Alan Crocker (Ray F71) et l’Irlandais Paul McMorran (Crossle 20F).

IMG_7119

Merci Bernard !

L’Italien Giovanni Romagnoli Sacchi (Crossle 32F) pointe au dix-septième rang, tandis que Franck Chapuis (Royale RP24) ferme la marche des Formule Ford pour sa première apparition dans le Challenge. Il précède toutefois la petite Grac de Formule France du fidèle Jean Mercier, doyen du meeting du haut de ses 78 printemps !

 

Course 1 : Girardet réagit…

IMG_1766

Grile de la course 1 : François Belle – Lola T540 E, Alain Girardet – Lola T200, Pierre Alain Lombardi – Brabham BT18, Stéphane Brunetti, Didier Colombat et Jean Michel Ogier tous les 3 sur des Van Diemen RF80

Privé de la pole, Alain Girardet est bien décidé à reprendre la main dès la course 1 du samedi après-midi. Ce sera le cas dès le départ et si le duel s’engage immédiatement avec François Belle, c’est bien le Suisse qui boucle le premier tour en tête. A mi-course, les deux hommes sont toujours réunis dans un mouchoir, en ayant déjà repoussé Didier Colombat et Stéphane Brunetti à quelques longueurs. A coups de records du tour, crédités à l’un puis à l’autre, la lutte s’intensifie, mais Alain Girardet ne cède pas. Le dernier tour bouclé, l’ultime virage Rosier négocié, la victoire tombe dans son escarcelle pour 4/10 de seconde.

IMG_1771

Belle lutte pour la 3ème place entre les Van Diemen RF80 de Stéphane Brunetti et Didier Colombat

Groupés un peu plus loin, Didier Colombat et Stéphane Brunetti achèvent leur propre bataille roues dans roues. Derrière eux, pour avoir pris le meilleur sur Pierre-Alain Lombardi à quatre tours de la fin, Gislain Génecand se glisse au cinquième rang devant son compatriote. Pointé à la sixième place en début de course, Jean-Michel Ogier se mesurait avec ces derniers avant d’être lâché par son moteur. Comme lui, Brady Beltramelli (Russel Alexis) et Didier Mantz (Jomo JMR7), stoppé par le bris d’un demi-arbre de roue, ne verront pas l’arrivée.

IMG_1783

François Belle entouré de Didier Colombat et de Stéphane Brunetti

En Classe A, Alain Girardet et Pierre-Alain Lombardi monopolisent bien évidemment les deux premières places, alors que Régis Prévost, bien parti, cède finalement la troisième marche du podium à Alan Crocker en vue du damier.

IMG_1780

Un podium très international : Le suisse Alain Girardet accompagné d’un autre suisse Pierre Alain Lombardi et du néo-zélandais Alan Crocker

 

Course 2 : …et double la mise

Le dimanche matin, alors que s’élance la course 2, il y a de la revanche dans l’air entre François Belle et Alain Girardet. Mais, contre toute attente, Stéphane Brunetti surgit immédiatement en tête, bientôt suivi de Gislain Génécand. Au cinquième tour, la bataille fait rage entre eux ; un peu trop même ! Les deux belligérants finissent par s’accrocher et le malheureux Parisien de partir en tonneaux, heureusement sans dommages autres que mécaniques.

IMG_1789

Stéphane Brunetti précédant Gislain Génecand juste avant leur accrochage 2 virages plus loin, suivent Alain Girardet, Didier Colombat, François Belle et P.A. Lombardi

Alain Girardet, qui restait à l’affut derrière eux, a enfin la voie libre. Dès lors, malgré les efforts déployés par Didier Colombat et François Belle pour rester à son contact, personne ne pourra empêcher le pilote suisse de s’envoler vers une seconde victoire. Derrière lui, le pilote Palmyr remporte finalement son duel en privant Colombat de la deuxième place dans le dernier tour.

IMG_7188

Alain Girardet – Lola T200, François Belle – Lola T540 E et Pierre Alain Lombardi Brabham BT 18

Plus performant que la veille, Pierre-Alain Lombardi hisse sa Brabham au quatrième rang, loin devant le trio Jean-Jacques Deverly, Yannick Verhille et Didier Mantz, pointé en formation serrée sur la ligne d’arrivée. Le dernier cité revient de loin : parti rechercher une autre monoplace à son domicile au cours de la nuit, il s’était élancé avec cette Royale RP21 du fond de grille ! Un bel exploit qui aurait même pu se conclure deux rangs plus haut à la faveur d’un ou deux tours de plus…

Bon huitième au général, Alan Crocker complète le podium de la Classe A, laissant derrière lui son compatriote Paul McMorran, Brady Beltramelli et un Régis Prévost en délicatesse avec ses freins.

A l’image de la veille, Jean-Michel Ogier figure au rang des abandons. Dommage, bien que parti en fond de grille, il occupait une belle cinquième place quand la malchance l’a de nouveau pris pour cible.

IMG_1806

François Belle avec à ses cotés Didier Colombat et Jean Jacques Deverly

Au soir de ce week-end dans les monts d’Auvergne, François Belle consolide sa position de leader du Challenge Motul (Classe B), avec une sérieuse avance sur Didier Colombat et Stéphane Brunetti. Il en fait de même dans le cadre du Championnat de France, dont il conserve le commandement en catégorie Monoplaces/Protos. Côté Trophée Jo Siffert Swiss Watches (Classe A), Alain Girardet occupe logiquement la tête, devant Pierre-Alain Lombardi, Brady Beltramelli et le Champion sortant, Régis Prévost.

IMG_1803

En classe A, comme à la première course : Alain Girardet, Pierre Alain Lombardi et Alan Crocker

Pour eux tous, le prochain rendez-vous passera par le circuit de Nogaro, les 5/6 Septembre.

Les PHOTOS

Par Gérard Delprat

Les RESUTATS

logo_2013_couleur fond noir

Logo motul quadri grand

Pour tout connaître des résultats de ces 2 manches auvergnates du Challenge Formula Ford Historic France 2015, cliquez ICI !

 

Le CLASSEMENT du CHAMPIONNAT de FRANCE HISTORIQUE des CIRCUITS

Cliquez ICI pour obtenir le pdf.

Pas de commentaire à "Historic'Tour de Charade : Compte rendu et résultats"


    Quelque chose à dire?

    balises html acceptées