Historic’Tour Ledenon 2019 : Le Compte Rendu, les Photos, les Résultats


Textes de Jacques Furet

Photos de Guy Pawlak, Georges Ravel et Michel Naquet

 

Le COMPTE RENDU  : 

 

A tour de rôle

 Tant attendue, la rentrée du Challenge Formula Ford Historic s’effectue cette année à Lédenon, où le Championnat de France est de retour après deux années d’absence. Malgré cela, le circuit de l’agglomération nîmoise n’a plus de secrets pour bon nombre de pilotes, qui en apprécient généralement le tracé « naturel » imaginée par la famille Bondurand il y a déjà plus de 40 ans. Sur plus de trois kilomètres, son tracé alterne montées et descentes au gré du relief et offre une parfaite alternance entre courbes rapides – dont le fameux « triple gauche » – et virages serrés.

Pour cette reprise, le Challenge affiche complet. Avec 40 monoplaces en piste, il réunit même le plateau le plus fourni du meeting. Un constat qui risque de se reproduire plus d’une fois cette saison !

 

Qualifs : Belle sans pitié

En présence de nombreux grands connaisseurs des lieux, les « qualifs » du vendredi s’annoncent agitées. Au bout de dix minutes de séance, c’est à Alain Girardet (Van Diemen RF81) que revient la pole provisoire, le Suisse se montrant plus rapide que son compagnon du team Local Palmyr, François Belle (Lola T540E), pour 1/10 de seconde.

Il ne le sait pas encore, mais la réponse de ce dernier va être cinglante. Dans un tour record, le très bon Belle améliore d’une demi-seconde le chrono de référence. Et ce n’est pas fini : en toute fin de séance, notre ami augmente encore l’addition en reléguant Alain Girardet à une seconde pleine. Enfin, pas tout à fait ; 999/1000 très exactement !

Dans un ultime effort, Christian Vaglio Giors (Lola T540E) complète le tiercé gagnant du team Palmyr, tandis que la deuxième ligne de la grille de départ est complétée par un surprenant Antoine Fournier (Van Diemen RF81). Inconnu au bataillon, le jeune pilote de 20 ans, champion de France en titre en… endurance tout terrain, effectue là ses débuts en monoplace !

Crédité du troisième chrono durant la première moitié de séance, Xavier Michel (Crosslé 32F) doit finalement se contenter du cinquième temps, de peu devant Eric Lukes et Marc Faggionato (tous deux sur des Van Diemen RF81). Derrière eux, Jean-Michel Ogier (Van Diemen RF80), Gislain Genecand (Crosslé 30F) et Yannick Verhille (Lola T540E) complètent le top 10 du moment.

Il manque 2/10 de seconde au jeune Gaëtan Naef pour l’intégrer. Sa deuxième apparition dans le Challenge n’en est pas moins prometteuse. Parmi les nouveaux venus, certains s’en sortent également à leur avantage, tels les Irlandais Ian et Ashley McCulla (sur des Crosslé 45F) ou Romain Manaut (Van Diemen RF79).

Et la classe A dans tout cela ? Air du pays aidant, Régis Prévost (McNamara FCA MK3) en fait sa chasse gardée en prenant notamment l’avantage sur Pierre-Alain Lombardi (Lola T200), trahi par son moteur en cours de séance, Didier Mantz (Jomo JMR7), Jean-Michel Clerc (Merlyn MK20A) et Alan Crocker (Ray F71).

 

Course 1 : Girardet sur quatre roues

Samedi, c’est entre deux bourrasques d’un fort mistral que le départ de la course 1 est donné. Dans un parfait reflet des « qualifs » de la veille, François Belle et Alain Girardet y prennent immédiatement les devants.

A mi-course, ils sont encore au contact quand François Belle perd brutalement une pièce essentielle au bon fonctionnement de sa Lola : une roue ! S’ensuit une séquence derrière le Safety Car, puis un « restart » pour quatre derniers tours.

Débarrassé de son ennemi préféré, Alain Girardet domine cette fin de course en prenant ses distances sur Antoine Fournier, tandis que derrière, Xavier Michel conclu à son avantage une sévère empoignade avec Marc Faggionato. Christian Vaglio Giors, Yannick Verhille et Jean-Michel Ogier terminent dans leur sillage, mais sans Gislain Genecand, stoppé par la casse de son moteur dans le dernier tour (comme aux essais) alors qu’il tenait la sixième place.

Bien remonté, son ami Bernard Richard se hisse au huitième rang avec sa nouvelle Crosslé 30F, juste devant Jean-Jacques Deverly (Lola T540E) et Julien Renaudin (Royale RP21). Ces 10 pilotes formant  le classement du Challenge Motul (classe B)

Aux portes du top 10, Régis Prévost confirme ses bonnes dispositions de la veille en dominant à nouveau le Trophée Avon Tyres (classe A), cette fois devant Didier Mantz et Eric Lecluse (Lotus 69), alors que le week-end de Pierre-Alain Lombardi, toujours en proie à des problèmes de moteur, s’arrête là.

 

Course 2 : Fournier sans attendre

24 heures plus tard, laseconde course voit immédiatementAlain Girardet perdre toute chance de signer un doublé, goujon de roue cassé sur la pré-grille, il devra s’élancer après la meute avec plus d’un deml-tour de retard.Dès lors, Antoine Fournier et Xavier Michel se relaient en tête, tandis que Marc Faggionato vient s’intercaler entre eux à l’instant où débute une longue neutralisation suite à l’accrochage entre Vincent Missistrano (Van Diemen RF81) et Jean François Bourgeois (Hawke DL19).

Au dixième passage, la course est enfin relancée mais pour une très brève durée… Après un contact avec Xavier Michel, Marc Faggionato s’offre un impressionnant looping dans le virage de la Servie. Le pilote monégasque en sort heureusement indemne, mais l’auto est détruite et la course aussitôt abrégée au drapeau rouge.

Selon le règlement, le classement est établi selon l’ordre de passage de l’avant dernier tour. Antoine Fournier décroche ainsi sa première victoire (pour sa deuxième course, qui dit mieux ?) devant le malheureux Marc Faggionato et Xavier Michel.

Christian Vaglio Giors, Yannick Verhille, Jean-Jacques Deverly et Julien Renaudin se classent à la suite devant François Belle, auteur d’une solide remontée qui l’aurait surement amené bien plus haut avec quelques tours de plus.

Bernard Richard et Gaëtan Naef entrent eux aussi dans le top 10 (Challenge Motul) en précédant Régis Prévost, une fois encore dominateur du Trophée Avon Tyres (classe A) devant Didier Mantz et Eric Lecluse. Notre autochtone laisse notamment derrière lui les « classe B » de Bernard Lacour (Van Diemen RF77), qui double FFH et F3 Classic, Jean-Michel Ogier et Ian McCulla.

C’est maintenant le circuit de Dijon Prenois qui attend les pilotes du Challenge. Ils y seront à nouveau très nombreux…

 

Les PHOTOS :

Ambiance, paddock, pit-lane (Guy Pawlak)

Ambiance, paddock, pit-lane (Georges Ravel)

Ambiance, paddock, pré-grille, pit-lane (Mimi Naquet)

Essais et courses (Guy Pawlak)

Essais et courses (Georges Ravel)

Essais et courses (Mimi Naquet)

Podiums (Guy Pawlak)

Podiums (Georges Ravel)

Podiums (Mimi Naquet)

Les RESULTATS

Bandeau sodipneu largeMotul

Pour tout savoir sur les résultats de cette manche gardoise du Challenge 2019, cliquez ICI

 

 

No Replies to "Historic'Tour Ledenon 2019 : Le Compte Rendu, les Photos, les Résultats"


    Got something to say?

    Some html is OK