Grand Prix de Pau Historique 2011 : Compte Rendu

Retour de la Formula Ford Historic France dans le cadre du Grand Prix de Pau Historique, nouvelle mouture concoctée avec leur talent habituel par Patrick Peter et son Equipe.

De bien beaux plateaux pour ce meeting avec notamment les F1 pré-61 et pré-66 du HGPCA, les monoplaces et Sports d’avant guerre, les Mini Classic, les Sixties’ Endurance, les Formules Junior et bien sûr les Formules Ford Historiques qui avec 32 voitures sur la grille de départ seront le plus gros plateau en piste, hormis, bien sur l’Endurance.

Compte tenu des défections de dernière minute de François Delanoue ne se sentant ni prêt, ni très motivé, de Patrick Morrissey pour raisons familiales et de Vincent Missistrano qui s’est cassé la jambe au ski, nous serons effectivement 32 engagés avec l’arrivée du Marseillais Philippe Jourdenaud (forfait à Dijon pour cause de moteur cassé) de l’Equipe Esprit Compétition sur sa Van Diemen RF80, du Toulousain Jacques Molesti sur une Lotus 61, l’apparition du fidèle du Trophée Kent Daniel Béguinot sur une Crossle 30F de 1976 et le retour de Jean Pierre Peter avec sa nouvelle Lotus 59 et des britanniques, déjà vus en 2006 et 2007, Paul McMoran sur une Crossle 25F de 1973 et de Chris Lillingston-Price, venant de HongKong, sur sa Merlyn Mk11 de 1968.

ESSAIS LIBRES :

Samedi 14 mai 8h00 ; comme souvent à Pau, très belle ville au demeurant il pleut pour la séance d’essais libres réservée à la Formula Ford Historic. Dans ces conditions la plupart des pilotes sont très prudent tant la moindre faute se paie cash sur ce circuit en ville.
Le meilleurs temps revient au britannique Paul McMoran devant (déjà) Laurent Fort puis Joseph Seignalet, le premier des palois.

ESSAIS QUALIFICATIFS :

Samedi 14 mai 13h55 ; une nouvelle averse juste avant le début de notre séance d’essais qualificatifs qui nous fera tourner encore une fois sur une piste plus qu’humide.

La pôle reviendra au Toulousain Jean Louis Carponcin et sa Van Diemen RF 80 devant Laurent Fort sur sa Crossle 32F déjà présente à Dijon et Xavier Michel (Van Diemen RF81), Thierry Gallo et son habituelle Merlyn MK20, premier de la classe A, le suisse Alain Girardet et sa nouvelle monture la Van Diemen RF78 vue l’an dernier aux mains de Jacques Vaillant et Bernard Richard. Suivent un magnifique Jean Jacques Cantounat qui réalise la meilleure performance de sa « jeune carrière », et les vainqueurs du Challenge GT2i 2010 le palois Olivier Rechède et du Trophée Texaco 2010 le gardois Régis Prévost.

Bien qu’ayant réalisé un prometteur 14ème temps pour sa première course en Formula Ford Historic, le marseillais Philippe Jourdenaud ne finira pas cette séance, arrachant un demi train avant dans la descente de Poyemirau.

Grosse contre-performance par contre pour le belge Serge Brison, le palois François Bugat et le parisien Michel Renavand, respectivement 23ème, 26ème et 28ème qui nous avaient habitués à de meilleures prestations dans cet exercice des qualifications.

Quant au malheureux Philippe Bonny, il tirera tout droit à Poeymirau détruisant par là-même l’avant gauche de sa Van Diemen 81 qui tout comme celle de Philippe Jourdenaud sera réparée pour la première course se déroulant heureusement assez tard dans l’après-midi.

COURSE 1 : Il est Fort Ce Laurent !

Samedi 14 mai 18h55 ; heureusement le temps s’est amélioré et c’est sous le soleil que sera donné le départ lancé de cette première course de la Formula Ford Historic, sans Michel Plaisant et sa magnifique Nike MK4.

Le poleman Jean Louis Carponcin gardera sa place malgré une belle résistance de Laurent Fort qui du mauvais côté de la piste devra se placer derrière le leader dans la montée vers le pont Oscar. Jean Jacques Cantounat, brillant sixième sur la grille, sera passé simultanément par Olivier Rechède et Régis Prévost dès la sortie de la courbe des Tribunes et se retrouvera seulement à la neuvième position à la fin du premier tour ayant été ensuite doublé par un très incisif Joseph Seignalet parti douzième.

Le deuxième tour verra Laurent Fort s’emparer de la première place et Thierry Gallo dépasser Alain Girardet. Au troisième tour c’est Olivier Rechède qui prendra la troisième place au détriment de Xavier Michel tandis que Régis Prévost reste collé à la boîte d’Alain Girardet, sans pour autant ne pouvoir le passer, jusqu’à la fin de la course.

Au septième tour Jean Louis Carponcin reprendra son bien, c’est à dire la première place qu’il perdra de nouveau dans le dernier tour au bénéfice du futur vainqueur Laurent Fort. Le septième tour verra l’abandon de Raoul Scultore (Nike MK10), cardan cassé, le huitième celui de Philippe Jourdenaud et le neuvième pour le palois Olivier Rechède après un tête à queue à la sortie de Poyemirau. Abandon dans l’avant dernier tour de Jacques Molesti ainsi que suite à un accrochage, sans gravité, de Xavier Rascagnères (Royale RP3A) et de Philippe Bonny. Le douzième et dernier tour, outre le changement de leader serra fatal à Thierry Gallo qui suite à un ratage de vitesse au lycée laissera filer la quatrième place scratch au profit d’Alain Girardet et la cinquième et première de la classe A à Régis Prévost. La deuxième marche du podium scratch et « B » reviendra à Xavier Michel et la troisième « A » au britannique Paul McMorran.

COURSE 2 : Plus Fort que Fort.

Dimanche 15 mai 14h00 ; malgré un ciel menaçant, le départ de la deuxième course aura lieu sur une piste sèche.
30 voitures prendront le départ de cette course de Formula Ford Historic, suite au forfait du britannique Chris Lillingstone-Price et de sa Melyn MK11, étrier de frein cassé dans le tour de décélération de la course de samedi soir.

Peu de rebondissements dans les premier tours de cette course dominicale, Laurent Fort gardant la tête de bout en bout, bien aidé par l’abandon, dès le deuxième tour, de son rival de la course précédente, Jean Louis Carponcin suite à des problèmes de carburateur. Abandon dans ce même tour pour Michel Renavand. Régis Prévost qui depuis le départ suivait, comme son ombre, Thierry Gallo devait renoncer dans le huitième tour après s’être fait passer par Paul McMorran, suite à un bris de levier de vitesses.
Les choses, par contre, vont s’accélérer au dixième tour, avec de l’huile répandue sur la piste à la sortie de la courbe des tribunes, causant la perte d’Olivier Rechède. Et surtout à l’orée du onzième quand en prenant un tour à Philippe Bonny, le tandem Alain Girardet/Thierry Gallo va s’accrocher provoquant par là même l’abandon du premier nommé et la présentation d’un drapeau rouge signifiant l’arrêt et la fin de la course.

Conformément au règlement le classement retenu sera celui du tour précédent la présentation du drapeau rouge, Alain Girardet conservant sa troisième place et Thierry Gallo la quatrième et première de la classe A.

Le leader, de bout en bout de cette course, le marseillais Laurent Fort remporte une incontestable victoire devançant le normand Xavier Michel et son habituelle Van Diemen RF81.

Belle course du britannique Paul McMorran cinquième scratch et deuxième en classe A sur sa magnifique Crossle 25F. Les sixième, septième, huitième et neuvième places revenant aux palois Joseph Seignalet, Laurent Courrègelongue, Olivier Rechède et Patrick Perrin qui s’attribuera ainsi la dernière marche du podium de la classe A.

C’est donc sur une double Marseillaise (pour des marseillais) que ce terminera
ce très beau et très bien organisé meeting de Pau.

L’épisode suivant se déroulera les 18 et 19 juin sur le méconnu circuit de l’Anneau du Rhin, ponctué par une visite et un déjeuner dans la cadre majestueux du Musée National de l’Automobile de Mulhouse, ex Collection Schlumpf.

Pas de commentaire à "Grand Prix de Pau Historique 2011 : Compte Rendu"


    Quelque chose à dire?

    balises html acceptées