GRAND PRIX de PAU HISTORIQUE : Le compte rendu et les résultats

 

Affiche définitive recadrée

GRAND PRIX DE PAU HISTORIQUE

 

Textes de Jacques Furet – Photos d’Hugues Mallet

Le COMPTE REDU 

Batailles de rues

 

Habitués à sillonner les rues de Pau 2003 le Challenge Formula Ford Historic se devait d’honorer cette édition où, à la faveur d’une réorganisation de l’épreuve, les plateaux nationaux profitaient d’une valorisation inédite. L’attractivité et le prestige des lieux faisant le reste, cette deuxième étape du Challenge 2014 n’a donc éprouvé aucune peine à réunir suffisamment de pilote pour afficher complet sur ses grilles de départ.

Notamment quelques nouveaux venus tels Alain Simon et Timothé Buret, le brillant remplaçant de l’Equipe Palmyr, de Manuel Béguinot sur la Crossle de son père Daniel, déjà vus les années précédentes, du suisse Augustin San Juan, le leader actuel du Trophée Kent, sur la Royale RP 21 ex Joseph Seignalet, du Britanique Edward Clayson sur une magnifique Titan mais qui ne se produira qu’aux essais libres et enfin retour du local Brice Cordero également vu les années passées en compagnie de son père Michel.

IMG_6010

Augustin Sanjuan – Royale RP 21

 

Qualifs : Timothé n’est pas timide

Le samedi, à l’instant de lancer le décompte des 25mn de séance qualifs, ils sont déjà plusieurs à se retrouver dans l’incapacité de boucler le moindre tour. Sorti en essais libres, Laurent Courregelongue (Van Diemen RF80) est dans ce cas, tout comme Didier Colombat, victime d’une casse moteur sur sa propre Van Diemen RF80, et Pierre Buffet (Van Diemen RF77), pignon d’allumeur hors d’usage. Hormis ce dernier, les deux autres pourront heureusement réparer leur mécanique en vue des courses.

IMG_1466

Laurent Courrègelongue dans les pneus au Lycée (Van Diemen RF 80)

Au bout de 10 mn de séance, l’ordre final est pratiquement établi, l’apparition de drapeaux jaunes ici et là interdisant ensuite toute amélioration des chronos. Etonnant d’aisance au volant d’une Lola T540 du team Palmyr, le jeune Timothé Buret brûle alors la politesse à Pierre-Alain Lombardi (sur une monoplace identique), Xavier Michel et Alain Girardet (tous deux sur des Van Diemen RF81). Plutôt pas mal pour un garçon qui effectue là sa première apparition dans le challenge, en parallèle à son engagement dans le challenge Caterham, et… qui découvre les lieux !

IMG_1472

Timothé Buret sur la Lola T 540 E de l’Equipe Palmyr

Rien de notable ne change au cours des 15 dernières minutes, hormis la progression de François Belle, qui se hisse au troisième rang sur l’autre Lola Palmyr, et l’arrêt prématuré d’Alain Girardet, en proie à des soucis de carburation. Ce dernier sauve néanmoins sa cinquième place, en conservant l’avantage sur Michel Ghio (Van Diemen RF81), Jean-Jacques Deverly (Van Diemen RF80), Jean Dionisotti (Van Diemen RF79), Gislain Genecand (Lola T342) et Jean-Martin Dubourdieu (Van Diemen RF81).

IMG_2389

François Belle sur la 2ème Lola de l’Equipe Palmyr

Côté Trophée Yacco (la classe A), Régis Prévost récupère sans trop de soucis le meilleur temps, mais ne pourra malheureusement pas en tirer profit le lendemain. Pour être sorti au virage de la Gare en fin de séance, sa Mc Namara n’ira pas plus loin… Il laisse ainsi Jean-Jacques Cantounat (Royale RP16), Yannick Verhille (Lola T200), Yves Leroy (Dulon LD4) et John Doe (Nile MK10B), également en lice en F3, se répartir les places sur les podiums dominicaux.

IMG_1366

Régis Prévost – McNamara FCA Mk 3, le meilleur temps du Trophée Yacco

Au rang des autres malchanceux de cette séance, figure Xavier Rascagnières, dont la Royale RP3A a perdu une roue à la Gare. Lui aussi en sera réduit à assister aux courses en spectateur.

IMG_2639

Xavier Rascagnères – Royale RP 3 A

Course 1 : La jeunesse prend le pouvoir

Sous un soleil radieux, Timothé Buret profite de sa position de « poleman » pour s’élancer en tête de la course du dimanche matin devant Pierre-Alain Lombardi, François Belle, Xavier Michel, Alain Girardet et Michel Ghio.

IMG_1410

Xavier Michel – Van Diemen RF 81 à la sortie du Lycée

Il faut attendre le septième passage pour voir ce peloton de « furieux » commencer à s’agiter. Alain Girardet se défait de Xavier Michel pour le gain de la quatrième place, alors que les incidents se multiplient à l’arrière. Thibault Richard (Van Diemen RF78) sort du côté du Parc Beaumont, Manuel Beguinot (Crossle 30F) perd son capot avant en essayant de l’éviter, Sébastien Cantounat tape à la Statue Foch, Jean-Martin Dubourdieu abandonne suite à la perte de son bouchon d’eau tandis que Jean-Jacques Cantoutat, qui a pris le pouvoir en classe A, casse un moyeu.

IMG_2516

Manu Béguinot sur la Crossle 30 F familliale

Une vraie hécatombe, comme les courses paloises en suscitent si souvent. Et ce n’est pas fini ! Dans l’avant dernier boucle, c’est au tour d’Alain Girardet d’aider quelque peu François Belle à effectuer un impressionnant looping vers le Pont Oscar. Ce dernier en reste KO sur place, alors que le Suisse parvient tant bien que mal à rallier l’arrivée.

IMG_2382

Timothé Buret Lola T 540 E de 1978

Sous le drapeau à damier, la pole surprise de Timothé Buret se transforme en triomphe. Ce vieux briscard de Lombardi, qui n’a jamais quitté ses roues, a eu beau lui mettre une pression de tous les instants, rien n’y a fait !

IMG_2470

Le Suisse Pierre Alain Lombardi – Lola T 540 E,  à la sortie de Foch

De justesse, Xavier Michel profite de l’accrochage Belle/Girardet pour arracher la troisième place sous le nez de Michel Ghio et Jean-Jacques Deverly. Aussi groupés, suivent Gislain Genecand, Jean Dionisotti, auteur d’une somptueuse remontée de la dix-septième à la septième place, et Alain Girardet. Stéphane Brunetti (Van Diemen RF79) et François Bugat (Royale RP24) complètent, à la suite, ce top 10 du matin.

IMG_5878

Brice Cordero – Vaney F 71 devant Yves Leroy – Dulon LD 4

En classe A, Après l’abandon de Jean-Jacques Cantounat, Brice Cordero (Vaney F71) lui a d’abord succédé en tête, avant de laisser Yves Leroy filer vers une nette victoire. L’infatigable John Doe complète le podium.

IMG_6052

Pierre Alain Lombardi – Brice Cordero – Yves Leroy – Timothé Buret – John Doe

 

Course 2 : Buret au taquet

Dans la course de l’après-midi, les espoirs de revanche de Pierre-Alain Lombardi vont rapidement être douchés. Irrésistible, Timothé Buret part à nouveau en tête et, cette fois, augmente régulièrement son avance sur le champion suisse et Xavier Michel, bientôt rejoint par Alain Girardet. Au septième tour, ce dernier s’empare de la troisième place et, dès lors, va s’employer à revenir aux basques de son compatriote Lombardi. Passé la mi-course, la messe est dite. Sur un rythme effréné, Timothé Buret a déjà pris la poudre d’escampette, loin devant les deux Suisses, toujours à la lutte, Xavier Michel, Michel Ghio, Jean-Jacques Deverly, Gislain Genecand et Jean Dionisotti.

IMG_2480

Un trio de Van Diemen, les VD 81 de Michel Ghio, VD 80 de Jean Jacques Deverly et VD 79 de Jean Dionisotti

Dès lors, les positions dans ce groupe de huit ne variera plus, hormis l’échange de positions entre les deux derniers, Jean Dionisotti réussissant ensuite à finir dans les roues de Michel Ghio et Jean-Jacques Deverly.

Bien remonté, Laurent Courregelongue conclut son week-end à domicile à la neuvième place, devant Stéphane Brunetti, François Bugat et Gérard Delprat (Lola T540). Autres représentants de la classe B, Alain Simon (Van Diemen RF80), Michel Guegan (Van Diemen RF79), Patrick Morrissey (Van Diemen RF81), Gary Sproul (Crossle 32F) et Jean-Michel Clerc (Lola T540) pointent de nouveau à l’arrivée, à l’inverse d’Alain Vignes (Van Diemen RF77) et de l’infortuné Angustin Sanjuan. Constamment handicapé par des problèmes de faisceau électrique sur l’ex Royale RP21 de Joseph Signalet, le Suisse, habitué à jouer les premiers rôles en Formule Ford Kent, n’a jamais pu s’exprimer du week-end.

IMG_2460

La Royale RP 21 du Suisse Augustin Sanjuan

Dans le Challenge Yacco (classe A), la victoire semblait devoir couronner Yves Leroy devant Yannick Verhille, jusqu’aux problèmes rencontrés par l’un et l’autre en vue de l’arrivée.

IMG_2500

La Lola T 200 de Yannick Verhille devant la T 342 du Suisse Gislain Genecand

De quoi offrir un succès inespéré à Brice Cordero !

IMG_6029

Brice Cordero

Une vingtaine de monoplace seulement franchit l’arrivée de cette seconde course. Le chiffre est à ramener à l’effectif des 34 autos présentes en essais libre la veille au matin… Preuve, s’il en est encore besoin, du caractère toujours aussi redoutable du tracé béarnais.

IMG_8065

Le podium du Challenge Roulnet (classe B) qui est aussi celui du classement scratch       Timothé Buret entouré des 2 pilotes suisses Pierre Alain Lombardi et Alain Girardet

Au pied du Puy de Dôme, c’est un autre juge de paix qui attend maintenant les pilotes du Challenge du côté de Charade…

 

Les PHOTOS

Cliquez sur une image de la galerie photos “Essais libres et qualificatifs” ci-dessus pour ouvrir la photo souhaitée

Cliquez sur une image de la galerie photos “Paddock et Pit lane” ci-dessus pour ouvrir la photo souhaitée

Cliquez sur une image de la galerie photos “Courses” ci-dessus pour ouvrir la photo souhaitée

Cliquez sur une image de la galerie photos “Podiums” ci-dessus pour ouvrir la photo souhaitée

Les RESULTATS

 

Logo Yacco

Logo Roulnet

Pour les pilotes ainsi que les amateurs de statistiques détaillées, les Résultats du meeting sont disponibles en cliquant ICI !

Pas de commentaire à "GRAND PRIX de PAU HISTORIQUE : Le compte rendu et les résultats"


    Quelque chose à dire?

    balises html acceptées