GRAND PRIX HISTORIQUE de CHARADE : Compte rendu et résultats

Textes : Jacques FURET  –  Photos : Photo Classic Racing (Cliquez sur ce lien pour ouvrir le catalogue photos)

 

GRAND PRIX HISTORIQUE DE CHARADE  : JEU, SET ET MATCH POUR GIRARDET

 

Si le circuit de Charade n’est plus exactement aujourd’hui celui que Stirling Moss considérait comme le plus beau au monde, l’esprit des lieux demeure. On n’y vient toujours pas par hasard et ses caractéristiques, héritées de l’ancien tracé du Grand Prix de France de F1, en font encore l’un des circuits les plus exigeants qui soit. Les pilotes du Challenge Formula Ford Historic ont eu le temps de le vérifier…

 

Qualifs : En l’absence du maître

Des 22 pilotes prêts à en découdre dans cette séance d’essais qualificatifs, il manque le principal : Pierre-Alain Lombardi, retenu par des obligations familiales, qui n’aura donc pas l’occasion d’afficher l’invincibilité dont il fait habituellement preuve à Charade. Mais, on le sait bien, en Formula Ford Historic un Suisse peut en cacher un autre ! En l’occurrence Alain Girardet, qui va se faire un devoir de dominer ces essais, disputés sur une piste détrempée, en enchainant des chronos « à la Lombardi » durant vingt minutes.

Xavier Michel (Van Diemen RF81) et Laurent Courregelongue (Van Diemen RF80) vont avoir beau déployer leurs meilleurs atouts, au prix d’un tête-à-queue pour le second, à l’instant où le drapeau à damier clôt la séance, l’addition est lourde. Le pilote de l’Eure est relégué à deux secondes et six dixièmes de la Van Diemen RF79 blanche et bleue et son camarade palois accuse un retard encore supérieur de trois dixièmes. Pas de doute, Pierre-Alain Lombardi n’aurait pas mieux fait !

Jean Martin Dubourdieu

Derrière, Thierry Gallo, sur sa lancée de Nogaro, tire une nouvelle fois la quintessence de sa Merlyn MK20 pour s’octroyer le quatrième chrono, juste devant Béatrice Cibien (Van Diemen RF80), Jean-Martin Dubourdieu (Van Diemen RF81) et Didier Mantz (Royale RP21), qui partagent le fait d’être tous partis à la faute à un moment ou à un autre sur cette piste que les conditions météo ont rendu encore plus piégeuse qu’à l’accoutumé.

Dans la classe A, exceptionnellement désertée par Régis Prévost et son ami Raoul Scultore, Thierry Gallo évolue déjà sur une autre planète. Joao Paulo Campos Costa, le leader du Challenge dans cette catégorie, accuse plus de trois secondes de retard au volant de sa Merlyn MK24, précédant lui-même Jean-Jacques Cantounat (Royale RP16), les Le Roy père et fils (Dulon LD4) et Pierre-Michel Fournier (Merlyn MK20). Quant au malheureux britannique Dave Lowe, son week-end a prématurément pris fin lors d’une sortie de piste en essais libres.

Joao Paolo Campos Costa

 

Course 1 : Le sans faute de Girardet

La piste a déjà sérieusement séchée quand les 21 Formule Ford du Challenge en prennent possession pour la course 1. Seul manque Marc Guilmin, victime d’un bris d’échappement lors des essais. Dès le premier passage, le ton est donné. Impérial, Alain Girardet emmène le peloton devant Xavier Michel, Laurent Courregelongue et Thierry Gallo.

A. Girardet, X. Michel, L. Courrègelongue, Th. Gallo…

Dès lors, plus rien de changera entre eux durant onze tours, hormis les écarts, qui vont notamment se resserrer lors de l’entrée en piste du safety car.

Ian Millward et Marc Guilmin

Une intervention rendue nécessaire par la sortie de l’Anglais Ian Millward (Van Diemen RF80). Mais si le parcours du quatuor de tête est limpide, la course de ses poursuivants va s’avérer autrement plus agitée. Notamment entre Béatrice Cibien, longtemps détentrice d’une superbe cinquième place, Jean-Jacques Deverly (Van Diemen RF80), qui finira par la récupérer, et Bernard Richard (Van Diemen RF78). Un trio fort bien inspiré, que Jean-Martin Dubourdieu suivra de près durant toute la course.

Jean Jacques Deverly – Bernard Richard

Didier Mantz, ralenti par un moteur mal en point, et Gérard Delprat (Lola T540) pointés guère plus loin, cela nous donne le Top 10 du samedi.

Côté classe A, derrière l’inaccessible Thierry Gallo, Jean-Jacques Cantounat est un parfait dauphin, alors qu’Yves Le Roy peut se féliciter d’avoir résisté au retour du Portugais Joao Paulo Campos Costa, qui a réussi à se défaire, non sans mal, du jeune Thibaut Richard (Van Diemen RF79).

Laurent Courrègelongue – Thierry Gallo

 

Course 2 : Bis repetita

Dimanche, le soleil est de retour sur les monts d’Auvergne quand s’élance la seconde course de Formula Ford Historic du week-end, en l’absence de Didier Mantz. Pour ce qui est des positions menant au podium, elle sera l’exacte répétition de la confrontation de la veille. Ainsi, douze tours durant, Alain Girardet va de nouveau prendre peu à peu ses distances avec Xavier Michel et Laurent Courregelongue. Du déjà vu et la promesse d’un titre à venir pour le vainqueur!

En revanche, il revient cette fois à Jean-Jacques Deverly le soin de jouer le quatrième homme en tenant cette place, en solitaire, du départ à l’arrivée. En fait, c’est derrière lui que la bataille la plus sévère du jour va se dérouler. Après le rapide retrait de Bernard Richard, elle va opposer tour après tour les deux filles du Challenge; Line Piguet et Béatrice Cibien, finalement réunies dans cet ordre sous le drapeau à damier. Une vraie « perf » de la Suissesse qui découvrait le circuit de Charade à bord de sa Van Diemen RF77. Bien conseillée, il est vrai, par un certain Alain Girardet…

Les suissesses Line Piguet et Béatrice Cibien

Gérard Delprat et Jean-Martin Dubourdieu suivent aux septième et huitième rangs, précédant un Thierry Gallo revenu comme un boulet après avoir effectué un tête-à-queue au premier tour. Une remontée éclair qui lui a permis de déposséder Joao Paulo Campos Costa du commandement de la classe A à trois tours du but. Jean-Jacques Cantounat, lui-même leader de la catégorie durant la première moitié de course, en complète le tiercé final.

JJ. Cantounat, L. Piguet, M. Renavand, JP. Campos Costa

Et, comme à chaque fois, on en saurait tourner la page sans rendre hommage aux efforts de Jean Mercier sur sa vénérable Grac MT6.

Les uns et les autres se retrouveront maintenant sur le tracé gardois de Lédenon, les 13 et 14 octobre, pour partager le bouquet final du Challenge 2012. Une dernière ligne droite qui ne le sera pas vraiment…

 

 

Les RÉSULTATS

Pour les pilotes ainsi que les amateurs de statistiques détaillées, les Résultats du meeting sont disponibles en cliquant ICI !

 

Pas de commentaire à "GRAND PRIX HISTORIQUE de CHARADE : Compte rendu et résultats"


    Quelque chose à dire?

    balises html acceptées