Historic’Tour du Castellet : Compte rendu et Résultats

Affiche

Textes de Jacques Furet – Photos de Hugues Mallet et Georges Ravel

 

LE COMPTE RENDU : François Belle toujours invaincu

 

Entre la manche de reprise de Dijon et le rendez-vous toujours très attendu du Grand Prix de Pau, le Challenge Formula Ford Historic France s’est offert un détour non moins select par le circuit Paul Ricard, et sur son grand tracé de 5,8 km svp ! Ce développement inhabituel aidant, les pilotes du Challenge ont pour l’occasion effectué courses communes avec leurs homologues du Trophée Kent. De quoi réunir un imposant peloton de plus de 50 Formule Ford.

 

Qualifs : Génecand se défend

Finies, oubliées les intempéries du week-end bourguignon, cette fois c’est sous une douceur méditerranéenne que débutent les hostilités le samedi après-midi. Invaincu à Dijon, François Belle (Lola T540) repart de plus belle en se hissant rapidement au sommet des chronos de cette qualification.

Slider Francois Belle

François Belle – Lola T 540

A mi-séance, sa hiérarchie est déjà solidement établie avec, dans le sillage immédiat du pilote Palmyr, Stéphane Brunetti (Van Diemen RF79), Gislain Génecand (Crossle 30F), Xavier Michel (Van Diemen RF81) et Alain Girardet (Lola T200). Ce sera le quinté gagnant, à une seule différence près : dans son dernier tour, Gislain Génecand parvient à chasser Stéphane Brunetti de la première ligne. A moins d’un dixième près, il arrachait même la pole !

IMG_2014

Gislain Génecand – Crossle 30 F

Le top 10 est complété par le jeune et surprenant Alexandre Fournier (Van Diemen RF81), dont le père est déjà bien connu du Challenge, Philippe Siffert (Van Diemen RF80), Jean-Michel Ogier (Van Diemen RF80), Jean Dionisotti (Van Diemen RF79) et Yannick Verhille (Lola T342).

IMG_1654

Michel Ghio – Lola T 200

Dans le Trophée Jo Siffert Watches (classe A), le verdict des chronos place Alain Girardet largement en tête, avec près de deux secondes de marge sur Michel Ghio et sa nouvelle Lola T200 de 1970, fraichement restaurée par l’équipe Esprit Compétition de Laurent Fort, tandis que suivent Régis Prévost (Mc Namara FCA Mk3, Pierre-Alain Lombardi (Brabham BT18) et Yves Le Roy (Dulon LD4).

IMG_2036

Pierre Henri Mahul – Nike Mk 4

Faute d’avoir branché leur transpondeur, Didier Colombat (Van Diemen RF80) et Pierre-Henry Mahul (Nike Mk4), n’ayant pas de temps de qualification, apparaissent en fin de classement d’un effectif de 31 monoplaces.

 

Course 1 : Belle en beauté

Dimanche matin, les pilotes du Challenge ouvrent les débats « à la fraiche ». Les deux jolies Lotus, 61 et 69, de Jean-Georges Van Praet et Lucien Governatori ne sont malheureusement pas au départ.

IMG_1605

Lucien Governatori – Lotus 69

Gislain Génecand est le plus habile pour négocier celui-ci, mais dès le deuxième passage François Belle lui ravit le commandement. Durant la première moitié de course, Philippe Siffert, Alexandre Fournier et Alain Girardet s’intercalent à leur tour entre eux.

IMG_9057

Alexandre Fournier – Van Diemen RF 81

Yannick Verhille, après un tête à queue suivi d’un léger accrochage avec une monoplace du Trophée Kent, abandonne dans le sixième tour.

IMG_2032

Yannick Verhille – Lola T 342

Puis la situation se stabilise avec un François Belle leader, suivi de près par Gislain Génecand et Philippe Siffert. En ayant réussi à se ménager deux petites secondes d’avance, le Drômois s’impose finalement, alors que les deux pilotes suisses passent sous le damier roues dans roues. Pour Gislain Génecand, la fête sera de courte durée. Pour cause de poids non conforme (418 kg pour les 420 minimum), il est exclu de cette course. Philippe Siffert, dont l’illustre père avait été l’un des animateurs du premier GP de F1 disputé en ces lieux, progresse ainsi d’une place, alors qu’Alain Girardet accède au podium scratch.

IMG_1891

Stéphane Brunetti – Van Diemen RF 79

Derrière Stéphane Brunetti, Alexandre Fournier décroche une prometteuse cinquième place pour avoir résisté jusqu’au bout aux assauts de Jean Dionisotti. Suivent Xavier Michel, Jean-Michel Ogier, Didier Colombat et Jean-Jacques Deverly (Lola T540).

IMG_1642

Alain Girardet – Lola T 200

Côté classe A, loin derrière un Alain Girardet hors concours, Régis Prévost gagne son duel avec Pierre-Alain Lombardi d’un souffle. Une performance de choix pour le pilote-organisateur du Challenge… Plus loin, suivent Yves Le Roy, le tout jeune (18 ans) Brady Beltramelli, sur sa très… ancienne Russel Alexis de 1967, Laurent Hacquin (Dulon LD4b) et le patron-pilote du team Racing Car Mews, Didier Mantz (Jomo JMR7).

IMG_1877

Régis Prévost – McNamara FCA Mk 3

Successivement contrains à l’abandon, outre Yannick Verhille, Julien Naveau (Hawke DL2B), Benoît Fabre (Van Diemen RF77) et Pierre-Henry Mahul figurent parmi les malchanceux de cette première course de la journée.

IMG_0814

Alain Girardet et ses dauphins en classe A : Régis Prévost (2nd) et Pierre Alain Lombardi (3ème)

 

Course 2 : Siffert y a cru

Depart C2

Tout juste le temps de souffler et arrive l’heure de la seconde course, en début d’après-midi. Sans attendre, François Belle s’empare une fois encore du commandement dès le feu vert allumé, mais Philippe Siffert est bien décidé à ne subir sa domination une seconde fois.

IMG_8691

Le duel de la 2nde course : Philippe Siffert – Van Diemen RF 80 et François Belle – Lola T 540

Passé la mi-course, le Suisse prend l’avantage et le conserve quatre tours durant. La perspective d’une première victoire se profile déjà quand, dans l’ultime boucle, le pilote Palmyr reprend ses droits et parvient à brûler la politesse à son rival sur la ligne d’arrivée. Pour 7/10 de seconde, le fils Siffert devra encore patienter…

Derrière le duo vedette de cette course 2, la troisième marche du podium a été prétexte à une lutte toute aussi acharnée entre Didier Colombat, Stéphane Brunetti et Alain Girardet. Les trois hommes franchissent finalement la ligne d’arrivée dans cet ordre, en formation serrée.

Parti bon dernier après son exclusion du matin, Gislain Génecand réussit à finir sixième, au prix d’une spectaculaire remontée qui l’a notamment vu prendre l’avantage sur Jean-Michel Ogier et Xavier Michel en fin de course.

IMG_5976

Laurent Hacquin – Dulon LD 4 b

Michel Ghio, suite à des problèmes moteur, devra abandonner dans le quatrième tour comme avait dû le faire dans le tour précédent Laurent Hacquin et sa magnifique Dulon LD4b.

IMG_9054

Jean Jacques Deverly – Lola T 540 devant Régis Prévost – McNamara FCA Mk 3

Un peu plus loin, Jean-Jacques Deverly complète le top 10, juste devant Régis Prévost et Pierre-Alain Lombardi, de nouveau au coude à coude jusqu’à l’arrivée. De quoi les autoriser à aller rejoindre Alain Girardet sur le podium du Trophée Jo Siffert Watches (classe A) pour la seconde fois de la journée.

IMG_2269

Pierre Alain Lombardi – Brabham BT 18

Avec ses 2 nouvelles victoires François Belle garde bien entendu la tête du Challenge Motul (classe B) mais également du Championnat de France Historique des Circuits (Historic’Tour).

IMG_0813

Alain Girardet (au centre), Régis Prévost à gauche sur la 2ème marche du podium et P.A. Lombardi (3ème à droite)

Bien que ne faisant pas cette année partie du Challenge la plupart des pilotes de la Formula Ford Historic ont maintenant rendez-vous avec le Grand Prix de Pau historique (les 23 et 24 Mai), qui constitue chaque année l’une de leurs destinations préférées. Ils trouveront sur leur route pas moins de 7 pilotes britanniques, tous sur des monoplaces de la classe A ainsi que le belge Serge Brison et son Alexis Mk15 de 1968.

IMG_0808

Le grand vainqueur du week-end François Belle (au centre) et Philippe Siffert (2nd sur la gauche) et Stéphane Brunetti (3ème à droite)

 

LES PHOTOS

Les Essais

Paddock et pre-grille

Les Courses

 

LES RESULTATS

logo_2013_couleur fond noir

Logo motul quadri grand

Pour tout connaître des résultats de ces 2 manches varoises du Challenge Formula Ford Historic France 2015, cliquez ICI !

Pas de commentaire à "Historic'Tour du Castellet : Compte rendu et Résultats"


    Quelque chose à dire?

    balises html acceptées