Historic’Tour Grand Prix d’Albi 2019 : Le Compte rendu, les Photos et les Résultats

Textes de Jacques Furet – Photos de Guy Pawlak, Michel Naquet et Pau Alquier

 

Le COMPTE RENDU 

 

Les inséparables

Un Grand Prix chasse l’autre… Après les aventures paloises, c’est au tour du circuit du Séquestre d’accueillir les pilotes du Challenge dans le cadre d’un Historic Tour qui, pour l’occasion, fait également office de 75èmeGrand Prix d’Albi. Pour ceux qui prétendent l’emporter, autant dire qu’il s’agit d’inscrire son nom à un palmarès sur lequel figurent déjà ceux de Nuvolari, Fangio, Trintignant, Clark, Brabham, Hill, Stewart, etc… Rien que ça !

Tracé autour d’un aérodrome, le circuit (long de 3,5 km) est toujours celui utilisé pour la première fois en 1962, à la seule – mais importante – différence près, qu’il est aujourd’hui jalonné de trois chicanes qui ont pour but de casser les moyennes impressionnantes qu’il autorisait naguère. Pour le reste, l’ambiance festive insufflée au circuit depuis sa reprise en 2015 est un modèle du genre…

 

Qualifs : Belle attend son heure

Samedi matin, ils sont 30 à se présenter en piste pour les essais « qualifs ». Déjà à la pointe du combat dans les rues de Pau, Marc Faggionato affiche rapidement ses prétentions et atteint le cap de la mi-séance avec le meilleur chrono en poche, de peu devant l’autre Van Diemen RF81 d’Antoine Fournier, que l’on n’avait pas revu depuis ses tonitruants débuts de Lédenon.

Alors que la fin de séance approche, les deux hommes semblent bien partis pour se partager la première ligne de la grille de départ…, sauf qu’il n’est jamais bon d’oublier François Belle !

François Belle (le Champion en titre) et la Lola T540E de l’Equipe Palmyr

Jusqu’alors en retrait, avec le cinquième temps, le Drômois donne le meilleur de lui-même dans son dernier tour et vient chiper la pole pour 160/1000 de seconde.

Comme le pilote de la Lola T540E, Alain Girardet (Crosslé 25F) sort son meilleur chrono à sa dernière tentative. Une performance apte à le placer devant Jean-Jacques Deverly (Lola T540E), privé de ses deux meilleurs temps pour avoir pris trop de liberté avec les limites de piste, et Jean-Michel Ogier (Van Diemen RF80), mais insuffisante pour le hisser dans le tiercé de tête.

Julien Renaudin sur la Royale RP21 du Racing Car Mews

Derrière ces six-là, Julien Renaudin (Royale RP21), Laurent Majou-Rosinoer (Van Diemen RF81), Eric Lasserre (Van Diemen RF78/89) et l’Irlandais Nicky Gibson (Crosslé 32F) se chargent de compléter le top 10 du moment. 

Joseph Seignalet et son Alexis Mk 18 de 1971

Une fois n’est pas coutume, il faut descendre jusqu’à la 14èmeplace pour trouver le leader de la classe A, en l’occurrence Alan Crocker (Ray F71). L’Anglais précède de peu Régis Prévost (McNamara FCA Mk3), alors que Joseph Seignalet (Alexis Mk18)… se signale pour un bon troisième temps.

Le doyen du Challenge, Jean Mercier (82 ans) et sa Grac MT6 FF de 1968

Au volant de sa petite Grac de Formule France, le sympathique Jean Mercier ferme la marche.

 

Course 1 : Girardet s’en sort bien 

Sur ce tracé favorable aux courses en peloton, les amateurs de spectacle peuvent compter sur les pilotes de la Formula Ford Historic.

François Belle (Lola T540E) devant Alain Girardet (Crosslé 30F), Marc Faggionato (Van Diemen RF81 n°2), Jean Jacques Deverly(Lola T540 E n°44), Jean Michel Ogier (Van Diemen RF80 n° 92), Antoine Fournier (Van Diemen RF81 n°70) et Julien Renaudin (Royale RP21 n° 21)

Le samedi en fin de journée, ceux-ci s’y emploient dès les premiers tours, notamment dans le groupe de tête où François Belle et Alain Girardet lancent la bataille devant Antoine Fournier et Marc Faggionato.

Au quatrième passage, la voiture de sécurité est (déjà) en action, suite à une rencontre involontaire entre Nicky Gibson et Bernard Richard (Crosslé 30F). Le temps de dégager la piste, c’est même un arrêt provisoire des débats qui est décrété peu après par la Direction de course.

Alain Girardet (Crosslé 30F) devant François Belle (Lola T540E), Antoine Fournier et Marc Faggionato (tous deux sur des Van Diemen RF81)

Dès la reprise des hostilités, un formidable match à quatre s’instaure à nouveau entre Alain Girardet, François Belle, Antoine Fournier et Marc Faggionato. Les hommes se passent, se repassent et demeurent encore groupés dans la même seconde à l’instant de boucler le douzième tour.

Le premier à lâcher est Alain Girardet, parti à la faute en rattrapant un retardataire, puis Antoine Fournier s’empare du commandement…, juste avant qu’un nouveau drapeau n’interrompe la course, définitivement cette fois, suite à la sévère sortie de piste d’Alain Vignes (Crosslé 35F).

Comme il est de règle en pareille circonstance, le classement officiel est établi en fonction des positions de l’avant dernier tour. Une aubaine pour Alain Girardet, qui récupère ainsi la victoire devant le malheureux Antoine Fournier, Marc Faggionato et François Belle.

Julien Renaudin (Royale RP21), Eric Lasserre (Van Diemen RF78/79), Laurent Majou-Rosinoer (Van Diemen RF81) et Bernard Richard (Crosslé 30F)

Loin de ces quatre « furieux », Julien Renaudin arrache une belle cinquième place, à laquelle auraient également pu prétendre Jean-Jacques Deverly et Jean-Michel Ogier s’ils n’avaient pas écopé d’un drive-through. A la lutte jusqu’à la fin, Bernard Lacour (Van Diemen RF77), Alan Crocker, Laurent Majou-Rosinoer, Ian Mc Culla (Crosslé 45F) et Eric Lasserre suivent un peu plus loin, l’Anglais en profitant pour remporter la classe A.

Les vainqueurs en classe A (Trophée Avon Tyres) Alan Crocker (Ray F71 n°39), Régis Prévost (McNamara FCA Mk3 n°27) et Paul McMorran (Crosslé 20F n 55) – Entre eux les Crosslé 45F des frères McCulla (n°77 et 88)

Le podium de celle-ci est complété par Régis Prévost et Paul Mc Morran (Crosslé 20F), au coude à coude jusqu’au bout.

 

Les vainqueurs du Challenge Motul ainsi qu’au scratch : Alain Girardet avec à ses côtés Antoine Fournier (2nd à gch) et Marc Faggionato (3ème à dr)

Le podium de Trophée Avon Tyres (classe A) l’anglais Alan Crocker entouré de Régis Prévost (2nd à gch) et de l’irlandais Paul McMorran (3ème à dr)

 

Course 2 : Fournier sans complexes

Comme souvent en Formula Ford Historic, la seconde course va s’avérer plus calme que la première…

Comme le samedi, François Belle en est le premier leader devant le duo Alain Girardet, Antoine Fournier. Après quatre tours, les trois belligérants sont au contact, avant qu’une brève neutralisation, suite à l’arrêt en piste d’Eric Lasserre, ne relance la partie.

Alain Girardet (Crosslé 30F) devant François Belle (Lola T540E) et Antoine Fournier (Van Diemen RF81)

La mi-course atteinte, le trio reste soudé, tandis que Marc Faggionato emmène le groupe de chasse devant Jean-Jacques Deverly. Dès lors, François Belle et Alain Girardet se succèdent à tours de rôle au commandement et finissent par… se faire surprendre par Antoine Fournier dans le dernier tour !

Antoine Fournier (Van Diemen RF81), ici devant voiture identique du Monégasque Marc Faggionato, ne sera pas cette fois privé de sa victoire 

Le benjamin du Challenge récupère ainsi la victoire dont il avait été privé la veille, en volant la vedette à Alain Girardet et François Belle pour, respectivement, 130 et 298/1000ème de seconde. Du grand art !

La suite du classement : Jean Michel Ogier (Van Diemen RF80), Laurent Majou Rosinoer (Van Diemen RF81) et Nicky Gibson (Crosslé 32F)

Un moment revenu dans leurs roues, Marc Faggionato termine au pied du podium, détaché devant Jean-Jacques Deverly, Jean-Michel Ogier, un moment surpris en mauvaise posture avec Bernard Lacour, Ashley Mc Culla (Crosslé 45F), Nicky Gibson et Alan Crocker.

Les second et troisième du Trophée Avon Tyre (classe A : 1967-1973) : L’irlandais Paul McMorran (Crosslé 20F) et le suisse Pierre Alain Lombardi (Lola T200)

Ce dernier double la mise en classe A devant Paul Mc Morran, Pierre-Alain Lombardi (Lola T200) et Régis Prévost, ralenti par un tête-à-queue en début de course.

Parmi les malchanceux de ce dimanche, Bernard Richard est de nouveau privé de l’arrivée à cause de son moteur, tout comme Julien Renaudin, qui évoluait dans le top 10 au moment de son retrait.

Le podium du Challenge Motul ainsi que du scratch : Antoine Fournier entouré d’Alain (2ème à gch) et de François Belle (3ème à dr)

Le podium du Trophée Avon Tyres (classe A) : Alan Crocker, Paul McMorran (2nd à gch) et Pierre Alain Lombardi (3ème à dr)

Un nouveau Grand Prix attend maintenant tout ce joli monde du côté de la Nièvre, où se prépare la deuxième édition du GP de France Historique.

 

Les PHOTOS 

Ambiance, paddock, pit-lane, pré-grille (Guy Pawlak)

Ambiance, paddock, pit-lane, pré-grille (Michel Naquet)

Ambiance, paddock, pit-lane, pré-grille (Paul Alquier)

Essais et courses (Guy Pawlak)

Essais et courses (Michel Naquet)

Podiums (Michel Naquet)

Les RESULTATS

Bandeau sodipneu largeMotul

Pour tout savoir sur les résultats de cette manche albigeoise du Challenge 2019, cliquez ICI

 

No Replies to "Historic'Tour Grand Prix d'Albi 2019 : Le Compte rendu, les Photos et les Résultats"


    Got something to say?

    Some html is OK